twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Délivrance du permis de construire : Une plate-forme informatique va réduire les délais entre 28 et 40 jours

mercredi 19 février 2014

La pré-production de la plateforme de dématérialisation de la procédure d’obtention du permis de construire, communément appelé Télédac, a été lancée hier à Dakar. Ce dispositif porte les délais de délivrance de ce sésame à 28 jours pour les dossiers simples et à 40 jours pour les dossiers compliqués, selon le directeur général de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (Adie).

Les citoyens qui souhaitent construire vont désormais obtenir des autorisations de construire en 28 jours maximum pour les dossiers simples et en 40 jours pour les dossiers compliqués et cela grâce à la plate-forme informatique mise en place par l’Agence de l’information de l’Etat (Adie) en collaboration les services de l’Etat intéressés par la construction. « Le but est d’accélérer les délais d’obtention du permis de construire pour améliorer le classement de notre pays dans le Doing Business, mais aussi simplifier l’accès des usagers à l’administration publique », a déclaré Oumar Khassimou Wone, le directeur général de l’Adie lors de la cérémonie de lancement de la pré-production de la plateforme de dématérialisation de la procédure de permis de construire, communément appelé Télédac.

Le dispositif est accessible aux architectes et au grand public, selon M. Wone. Ceux-ci peuvent désormais faire leur demande d’autorisation de construire en utilisant la plateforme. « Avec la plate-forme, même en 15 jours si les services administratifs sont diligents, on peut arriver à avoir le permis de construire. Ce qui est une avancée considérable », a souligné Oumar Khassimou Wone.

Sécurisation du cadre de vie des citoyens

Selon le Dg de l’Adie, une étude réalisée avant la création de la plateforme a révélé que des gens attendent 2 ans pour avoir le permis de construire. « On arrive avec cet outil à accélérer les délais », a insisté M. Wone.

Le président de l’Ordre des architectes, Fodé Diop, a souligné que la plateforme va contribuer à la sécurisation du cadre de vie des citoyens. Cheikh Guèye, l’adjoint au maire de Dakar a, quant à lui, indiqué que la dématérialisation va contribuer à la modernisation du service public. Selon M. Guèye, elle va aussi repositionner le Sénégal dans l’environnement des affaires.

Le directeur de cabinet du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat qui a présidé les travaux, a indiqué que la plate-forme va réduire les coûts et les délais de traitement. Moussa Sarr a encouragé le lancement d’une campagne de sensibilisation pour permettre aux citoyens de maîtriser cette plateforme.

Babacar Dione

(Source : Le Soleil, 19 février 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)