twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déjà 4 campagnes d’identification des abonnés au Sénégal, et les cartes SIM hors-la-loi persistent

lundi 21 novembre 2016

La période de grâce d’une semaine accordée par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) du Sénégal aux abonnés en retard dans l’identification de leur carte SIM a expiré le week-end dernier. Le 10 novembre 2016, Abdou Karim Sall, le directeur général de l’Artp, lors d’une visite d’inspection des capacités télécoms mise en place pour le Magal de Touba qui s’est tenu du 18 au 20 novembre 2016, avait prévenu ces abonnés encore hors-la-loi que la suspension de leur numéro de téléphone interviendrait dès le 19 novembre 2016.

Le patron du régulateur télécoms avait souligné que les abonnés non-identifiés ne pourraient plus alors ni émettre, ni recevoir des appels et SMS. Le seul moyen pour eux d’accéder à nouveau au réseau télécoms sera de se faire identifier correctement. Abdou Karim Sall a révélé que sur les 15 millions d’abonnés au mobile que compte le pays, 4 millions étaient encore en situation d’illégalité le 11 novembre 2016.

C’est la quatrième fois que le Sénégal conduit une opération d’identification des ses abonnés télécoms. La première, en 2007, n’a pas véritablement atteint les objectifs de sécurité escomptés. Les opérateurs télécoms et leurs partenaires commerciaux ont continué à vendre les cartes SIM sans identifier au préalable leur acquéreur. En conséquence, des milliers d’abonnés non-identifies ont continué à accéder au réseau télécoms. La deuxième campagne d’identification des abonnés, conduite du 20 juin au 31 juillet 2013 pour corriger les erreurs de la première, a aussi connu les mêmes travers. La troisième campagne, menée du 1er octobre au 1er décembre 2015, n’a pas fait mieux. D’où cette quatrième opération entamée en mai 2016 pour l’identification et l’authentification de l’identification des abonnés.

Il est à espérer que ses résultats seront plus probants.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 21 novembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)