twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Défis du contenu de la TNT : Les producteurs indépendants exigent un accompagnement

samedi 20 juin 2015

C’est pour défendre leur secteur que des producteurs indépendants se mobilisent pour bien entrer dans l’ère du numérique. Pour eux, l’Etat doit les accompagner, surtout sur le plan financier afin de relever les défis du contenu.

La transition vers le numérique, amorcée depuis mercredi n’est pas encore effective dans la plupart des foyers, que certains acteurs s’interrogent déjà sur leur sort. Les maisons de productions indépendantes, conscientes d’avoir une place primordiale dans cette nouvelle ère se sont réunies en association pour selon eux, « protéger et faire valoir les intérêts de notre corporation pour une télévision sénégalaise à la hauteur des attentes et des droits des téléspectateurs »

L’Association des producteurs de télévision indépendants du Sénégal (Aptis) qui regroupe une douzaine de membres dont Seynabou Sy, directrice de la maison de production Yacine production veut attirer l’attention des autorités compétentes sur le rôle que vont jouer les maisons de production dans la Tnt. Pour l’Aptis, depuis l’amorce de l’ère du numérique, aucune législation claire n’est définie pour accompagner ces professionnels de l’audiovisuel. Aptis veut à cet effet, mettre l’accent sur quelques points, pour que les producteurs puissent tirer leur épingle du jeu. « Depuis mercredi, les autorités nous parlent de contenus de qualité et de diversités des programmes de la télévision pour la Tnt » a rappelé Seynabou Sy par ailleurs présidente de l’Aptis lors d’une rencontre hier avec la presse. La productrice estime qu’à l’heure où il y a un changement majeur qui s’opère pour l’audiovisuel, les producteurs indépendants membres de l’association, veulent prendre leur responsabilité. La productrice craint que par manque de moyens et de programmes à la hauteur de ce qui les attend, les chaînes étrangères ne prennent le pas sur celles locales.

Pour cela, estime-t-elle, il faut que les autorités mettent en place un cadre juridique clair pour accompagner les producteurs et les professionnels. « Les chaînes de télévisions sont obligées de faire appel à nous pour les nombreuses émissions dont elles auront besoin pour meubler les fréquences, il nous faut un appui financier pour produire nos programmes » fait savoir Sy. Pour elle, les émissions de qualité ne manquent pourtant pas au Sénégal, même si regrette-elle, les chaînes proposent le plus souvent les mêmes émissions. « Il faut que l’Etat mette en place un fonds de financement pour les producteurs indépendants en veillant à ce que ce fonds ne soit absorbé par les chaînes de télévisions », a ajouté Mass Seck de Level studios qui précisequ’ils joueront aussi leur partition pour relever les défis. Son collègue Fabacary Coly, réalisateur et cameraman par ailleurs trésorier de l’association a mis l’accent sur le volet formation, une condition pour relever le défi des contenus « Nous sommes en train de voir comment nous organiser pour renforcer les capacités des professionnels du secteur afin de relever le niveau des productions ».

L Association a déjà lancé une pétition dénommée « Pour des programmes de qualité sur les télévisions sénégalaises » sur leur page facebook ainsi que sur le site Change.org pour attirer l’attention selon eux des autorités sur leur cas. « Cette pétition sera remise aux autorités du pays dès que le nombre de 5 000 signatures sera atteint » renseignent-ils.

Scheina Adaya

(Source : Wal Fadjri, 20 juin 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)