twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Défis de la recherche informatique et développement : M4d 2014 apporte sa contribution

mercredi 9 avril 2014

Le téléphone mobile est devenu synonyme de développement à cause de son accès par toutes les couches de la population et partout dans le monde, même dans les endroits les plus reculés. C’est un constat fait hier à Dakar, par les panelistes de la 4éme conférence (M4d 2014), Mobile communications pour le développement. « C’est une conférence internationale pour utiliser les nouvelles technologies (la téléphonie). L’objectif, c’est d’appuyer le développement économique et social de notre pays.

Les chercheurs viennent présenter leurs derniers travaux de recherche, faire des tables rondes sur des thématiques (santé, éducation etc.) », explique Ibrahima Niang, chef du département de Mathématiques et informatique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Selon le Professeur Niang, les objectifs visés de M4d 2014 recoupent parfaitement ceux des pouvoirs publics et des autorités de l’Ucad. « Elles essayent d’œuvrer pour la promotion et la vulgarisation des Tic qui, aujourd’hui, ont un impact réel sur le développement économique et social de nos pays. Donc, à travers cette session 2014, M4d compte relever ainsi le défi de formation sur les technologies nouvelles et le défi de développement », indique le Professeur qui, en outre, note qu’il est disposé également à proposer des solutions qui vont permettre aux acteurs (dans le monde l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de l’élevage, etc.) d’avoir avoir des outils leur permettant d’améliorer leurs conditions de travail. Pour donner de la visibilité aux travaux de M4d, le Professeur Niang et Cie rappellent qu’ils ont démarré par des ateliers renforcement de capacité des étudiants en thèse, des chercheurs, sur des outils tels que les capteurs qui permettent de mener beaucoup d’activités de recherche liées à la téléphonie mobile. Pour le chef du département de Mathématiques et informatique, les capteurs peuvent être utilisés pour résoudre le problème entre les éleveurs et les agriculteurs. « Ils empêchent aux troupeaux d’entrer dans les champs des cultivateurs. Donc, c’est un mécanisme qui permet d’alerter les autorités, les concernés en utilisant la téléphonie mobile », détaille-t-il. Par sa voix, M4d cible tous les acteurs de la société car, estime-t-il, la téléphonie traverse tous les domaines d’activités. Venu présider la rencontre, le recteur Saliou Ndiaye parle d’une mutation essentielle. « Dans le domaine de la santé, nous avons mis en place un centre interdisciplinaire d’expertise en matière de santé. Aujourd’hui, nous pouvons, en temps réel, faire des consultations à travers toute l’étendue du territoire. Et cela permet de démocratiser la santé et surtout aux populations les plus enclavées de pouvoir en bénéficier », soutient le recteur.

Pour lui, grâce à ces technologies appliquées au développement, les acteurs du secteur primaire (paysans, agriculteurs, pêcheurs, etc.) peuvent obtenir, en temps réel, des informations relatives à l’amélioration de leur activité ou à la préservation de leur environnement. Pour étayer son argumentaire, le recteur ajoute : « Dans le secteur agricole, nous pouvons permettre aux paysans d’obtenir des données météorologiques, des informations sur le sol, les mouvements des eaux marines, etc. »

Paépe Nouha Souané

(Source : Le Quotidien, 9 avril 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)