twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dédouanement électronique : Orbus 2000 entre officiellement dans sa phase de production

jeudi 13 mai 2004

L’application douanière Orbus 2000 a été officiellement lancée hier à Dakar. Ce système vise à réduire les délais de traitement des formalités, améliorer l’efficacité des traitements effectués par les administrations publiques et à inscrire le Sénégal dans la dynamique des standards internationaux en matière d’échange.

Orbus 2000 est, non seulement un outil qui permet à des démembrements de l’administration de communiquer entre eux dans le cadre de leur travail de tous les jours mais aussi, une passerelle électronique entre l’Administration et ses usagers, souligne le ministre délégué chargé du Budget, Cheikh Hadjibou Soumaré qui en présidait la cérémonie de lancement.

Il estime que les échanges électroniques offrent plus de fiabilité, plus de transparence et permettent de procéder à des exploitations statistiques beaucoup plus aisées, après déroulement des opérations.

" C’est en bénéficiant du soutien constant de la direction générale des Douanes, notamment la direction des Systèmes Informatiques Douaniers et de la direction du Traitement automatique de l’information (Dtai) que le Gie Gaindé 2000 a pu conduire à terme le projet Orbus, en corrélation avec le système Gaindé.

" La célérité dans le traitement des transactions commerciales et financières constitue un impératif de premier ordre pour la compétitivité de nos entreprises et surtout un instrument d’incitation et de promotion des investissements au Sénégal ", souligne, pour sa part, le directeur général des Douanes, Armand Jean-Jacques Nanga.

De l’avis de M. Nanga, le lancement de la phase de production de cet outil de travail, appelé à simplifier et à faciliter, dans une très large mesure, les formalités liées au dédouanement des marchandises, vise à réduire les délais de traitement des formalités, améliorer l’efficacité des traitements effectués par les administrations publiques et à inscrire le Sénégal dans la dynamique des standards internationaux en matière d’échange.

Grâce à Orbus 2000, explique le directeur général des Douanes, la possibilité est déjà offerte à l’administration douanière de réduire le temps de traitement des transactions et le coût de ces transactions. Orbus 2000 est, poursuit-il, " un système électronique de collecte et de routage des documents à joindre aux déclarations en douane qui seront désormais traitées par l’outil informatique des Douanes sénégalaises appelé Gaindé ".

Ce nouveau système est le prolongement de la nouvelle version du système informatique douanier Gaindé 2000 spécialisé dans la collecte électronique des documents nécessaires au dédouanement.

MAMADOU SY

(Source : Le Soleil 13 mai 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)