twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déchets d’équipements électroniques : Un partenariat mondial pour aider les pays à faire face

mercredi 19 juillet 2017

L’UIT, l’UNU et l’ISWA s’associent pour garantir la gestion responsable de la catégorie de déchets connaissant la plus forte progression.

Avec la multiplication des appareils numériques et technologiques partout dans le monde, l’élimination responsable des déchets qui en découlent est en passe de devenir un véritable défi pour de nombreux pays.

Selon un communiqué, c’est pourquoi l’UIT, qui est l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC), s’est associée à l’Université des Nations Unies (UNU), par l’intermédiaire du Programme sur les cycles durables (SCYCLE) mis en oeuvre par son Vice‑Rectorat en Europe, et l’Association internationale des déchets solides (ISWA) pour créer le Partenariat mondial sur les statistiques relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques.

Les principaux objectifs de ce partenariat sont de recueillir et d’améliorer les statistiques relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques partout dans le monde. Pour ce faire, le partenariat aidera les pays à produire des statistiques fiables et comparables sur ce type de déchets et, par ailleurs, organisera des ateliers de renforcement des capacités et mettra en avant l’importance du suivi et de la gestion de ces déchets.

La production d’équipements électriques et électroniques dans le monde n’est pas la seule à augmenter, puisque le rythme auquel de nouvelles technologies sont mises au point s’intensifie lui-aussi. En conséquence, le volume des déchets d’équipements électriques et électroniques augmente rapidement. Dans la plupart des cas, ces déchets ne sont pas répertoriés comme il se doit et ne sont pas traités dans les circuits de recyclage et selon les méthodes qui conviennent. Selon le Rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement Waste Crimes (Infractions en matière de déchets), jusqu’à 50 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques devraient être jetées en 2017, soit une hausse de 20% par rapport à 2015.

Pathé Touré

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 19 juillet 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)