twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dakar digital show : La création de contenus au centre du 1er salon africain

vendredi 3 juin 2016

La capitale sénégalaise abrite, depuis hier, le Dakar Digital Show, 1er salon africain sur la création de contenus digital. Placée sous le thème « Le digital, un relais de croissance fort pour l’Afrique », cette première édition du Dakar Digital Show ambitionne d’être le point de rencontre privilégié de l’univers de la production numérique de l’Afrique dans un contexte de digitalisation.

La Sonatel, à travers sa filiale en charge des contenus et services à valeur ajoutée, Sonatel Multimédia, a tenu hier, la 1ère édition du Dakar Digital Show. Placé sous le thème « Le digital, un relais de croissance fort pour l’Afrique », le forum est une opportunité pour les initiateurs de projets innovants ou les entreprises qui ont un projet de transformation digitale, de rencontrer les acteurs du domaine et de nouer des partenariats.

Selon le directeur général de la Sonatel, Alioune Ndiaye, ils ont initié cette 1er édition du Dakar Digital Show pour créer et pérenniser un point de rencontre privilégié de l’écosystème de la production numérique. « Notre objectif, à travers ce salon, est de créer une plateforme d’échanges permanents qui permettra des synergies entre les acteurs du digital, les médias sociaux, les entreprises et les structures de production de contenus dans tous les domaines possibles », souligne-t-il. A l’en croire, l’ambition de ce salon est de montrer, de manière concrète, le moteur économique que constituent ces entreprises et start-ups qui évoluent dans le domaine du numérique à travers des « success stories » sénégalaises, africaines et internationales. « Nous sommes conscients des ruptures que la digitalisation induit dans nos modes de vie et nos économies. Sonatel, à travers sa filiale Sonatel Multimedia, se place comme un catalyseur de ces écosystèmes de manière à accélérer la production de contenus, la production d’applications et de créer des synergies fortes pour l’ensemble des acteurs du secteur des Tic », argue le Dg de la Sonatel.

Le 1er forum africain sur la création de contenu digital a été une occasion de découvrir le potentiel du continent au sujet du contenu marketing, des applications, de la production et de la distribution de contenus, du « gaming » et du « cloud gaming », etc. L’édition 2016 du Dakar Digital Show s’est également faite sous un format interactif avec des démonstrations et des rencontres B2B dans les stands, des échanges au niveau des ateliers thématiques et des « live talks » (conférences dynamiques).

Des start-ups primés Le Dakar Digital Show a été également une occasion pour la directrice du programme Orange Fab Groupe, Nathalie Boulanger et le Dga de la Sonatel,Thierry Marigny, de lancer le 11ème Orange Fab du réseau d’accélérateur de start-up et de présenter les deux start-ups gagnants de ce programme de fabrique d’innovations et de succès, Orange Fab. Il s’agit de « Car rapide tech » avec sa solution « Talibi », une application d’itinéraire disponible sur le mobile et le Web. Le 2ème start-up gagnant est « We carry », une solution d’intermédiation de e-commerce qui permet d’acheter à l’étranger et de se faire livrer à domicile au Sénégal ou ailleurs en Afrique.

D’après le Dga de la Sonatel, Thierry Marigny, c’est suite à un appel à candidatures qu’ils ont reçu 41 inscriptions de start-ups dont 10 ont été présélectionnés. « Ces derniers ont passé une audition finale et, in fine, il n’a été retenu que deux start-ups gagnants. Ceux-ci pourront bénéficier d’un appui financier de 5 millions de FCfa et compter sur l’accompagnement du groupe Orange et Sonatel à travers la mise à disposition de locaux de travail au sein du siège de la Sonatel, d’un coaching par des experts dans des domaines aussi divers que technique, marketing, financier et juridique et d’un accompagnement pour une levée de fonds », informe M. Marigny. Et de préciser que le Sénégal est le 2ème pays à abriter ce programme dont l’objectif visé est d’aider les start-ups à développer leurs activités et à construire des produits et services innovants. C’est un programme qui devrait faciliter l’insertion des start-ups dans le tissu économique sénégalais, booster leur croissance et, enfin, leur permettre de lancer leurs services à plus grande échelle.

Présidant l’ouverture de ce Salon, le directeur de l’Economie numérique, Seth Sall, indique que ce forum dont l’ambition est d’être un point de rencontre privilégiée de l’univers de production numérique de l’Afrique est une opportunité pour les porteurs de projets innovants et les entreprises de transformation digitale, de rencontrer les acteurs du domaine et de nouer des partenariats féconds. Aussi, souligne-t-il que « le forum épouse les contours de la vision du gouvernement définie dans la stratégie Sénégal émergent, à savoir celle de réaliser le numérique partout, pour tous et tous les usages en 2025 ».

Maguette Guèye Diédhiou

(Source : Le Soleil, 3 juin 2016)

Post-Scriptum

Concours Hackathon : Six finalistes primés

En marge du Dakar Digital Show, la seconde édition du Hackathon, un concours de développement applicatif sur le thème des contenus mobiles au service de la population, a couronné six finalistes sur 15 équipes dans trois catégories. Pour la catégorie Genre, des applications mobiles dédiées aux femmes et développées par les femmes ont été primées. C’est le cas de « App women », une application destinée aux femmes, en les sensibilisant sur les différents domaines tels que la santé, la cuisine, la mode, entre autres. Pour la catégorie Smart-Life et Smart-City, les applications qui apportent des solutions aux problèmes du quotidien, le 1er prix a été décerné à « Easy repair », une application qui vient révolutionner le transport routier sénégalais en facilitant le dépannage des voitures en panne. Quant au 2ème prix, il revient à « Dimbali » (aider en wolof). Ce groupe a développé une plateforme de financement participatif dédiée à des œuvres caritatives.

Concernant la catégorie Jeux et Divertissements, ont été primés « Jambar Fight », un jeu video de combats et d’aventures disponibles pour Android et d’autres plateformes avec des guerriers comme Lat Dior ou Chaka Zulu, et « Lakaal » ( parler en wolof » qui est un jeu ludique et éducatif sur les langues permettant aux enfants de se familiariser avec l’anglais, le français et l’arabe dès leurs plus jeunes âges.

Ces applications, primées et exposées au Dakar Digital Show, représentent, pour Sonatel, un soutien aux jeunes développeurs porteurs d’idées dans un contexte d’innovations dans le domaine numérique.

M. G. D.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)