twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Dakar choisie pour abriter un centre sous-régional de gestion des réseaux

jeudi 2 avril 2015

Alcatel-Lucent, un Groupe multinational spécialisé dans les infrastructures de réseaux et de données numériques compte installer à Dakar un Centre de supervision, de management et de gestion des réseaux pour se déployer en Afrique de l’Ouest et du centre, a révélé, jeudi, son direteur général Michel Combes.

‘’Nous avons décidé de faire du Sénégal un hub pour la sous-région de l’Afrique de l’Ouest et du centre dans le domaine de la gestion, de la supervision et du management des réseaux et de données numériques’’, a expliqué M. Combes qui animait un point de presse à Dakar.

En visite au Sénégal, le directeur général du Groupe Alcatel-Lucent a rencontré le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, le ministre des Postes et des Télécommunications, d’autres membres du gouvernement et de responsables d’opérateurs de téléphonie pour ‘’discuter de ses nouveaux projets pour le Sénégal’’.

‘’L’objectif est de nous inscrire dans le volet numérique du Plan Sénégal émergent (PSE). Nous sommes présents au Sénégal depuis pus d’une vingtaine d’années, parce que notre groupe est le constructeur et le poseur de 3 des 4 câbles sous-marins dont dispose le Sénégal’’, a fait valoir Michel Combes.

‘’Nous voulons nous s’appuyer sur le Sénégal pour nous déployer sur le continent africain. Le Sénégal possède un taux de pénétration mobile important, un taux d’accès internet avec pas moins de quatre câbles sous-marins en attendant l’arrivée de la 4G. Nous allons nous installer à Diamniadio, pour profiter des projets d’infrastructures prévues dans ce site’’, a poursuivi M. Combes.

Devant des journalistes, il est longuement revenu sur les projets qu’il compte dérouler au Sénégal, ‘’pays, dans lequel Alcatel-Lucent emploie 80 personnes’’.

‘’Avec ce centre, nous voulons offrir aux différentes sociétés de téléphonie qui opèrent au Sénégal et dans la sous-région des services de gestion de leurs réseaux. Cela fera forcément de Dakar un hub dans ce domaine avec une présence accrue d’ingénieurs’’, a-t-il encore dit.

Michel Cimbes a aussi proposé au chef du gouvernement sénégalais une plateforme appelée le ‘’Cloud gouvernement’’ pour faciliter la transition ‘’vers le e-gouvernement, le e-santé, le e-paiement ou encore le e-formation’’.

‘’Nous allons juste fournir l’infrastructure numérique avec des sites d’hébergement au Sénégal en donnant des équipements qui permettent à l’Etat d’installer son propre Cloud sans intervenir sur les enjeux de souveraineté’’, a précisé le directeur général du Groupe Alcatel-Lucent qui a beaucoup insisté sur la reconversion de son entreprise dans les infrastructures numériques.

(Source : APS, 2 avril 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)