twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cyril Magliano, PDG de Systemis : « L’Afrique est l’avenir du numérique »

samedi 19 mai 2018

Cyril Magliano est le Président directeur général de Systemis, une entreprise française spécialisée dans les services et solutions de cyber sécurité. Dans cette interview accordée à CIO Mag il fait le lien entre cette firme et le continent africain sur lequel sa présence se fait désormais remarquée en République Démocratique du Congo, au Bénin, en Côte d’ivoire et bientôt dans d’autres pays africains.

« La sécurité au sens large est aujourd’hui un vrai sujet à l’échelle internationale notamment en Afrique. Systemis qui enregistre une croissance comprise entre 20 et 30% depuis 3 ans, en est conscient ; c’est pour cela que nous avons fait le pari de nous installer et de nous développer sur le continent. Nous sommes partis sur une base de co-développement : une coopération nord sud qui permettra de remporter des défis considérables en termes de transformation numérique », a expliqué Cyril Magliano sur la relation que ce fournisseur de solutions en cyber défense entretient avec l’Afrique.

« Conscients des relais de croissance que peuvent constituer les marchés africains, nous nous sommes intéressés au sujet lors d’une conférence que le groupe a organisée au Forum International de la cyber sécurité à Lille sur le thème « la Cyber sécurité dans l’espace francophone » », a poursuivi M. Magliano.

Selon le dirigeant de Systemis, il a été constaté au cours de cette conférence que « l’Afrique est l’avenir du Numérique ». Cyril Magliano considère également qu’ « avec une population qui doublera d’ici à 2050, le continent est porteur d’un fort potentiel ». C’est pourquoi cette entreprise a ciblé « les pays d’Afrique francophone ayant un rythme de croissance conséquent ».

C’est le cas par exemple de la RDC, où le premier partenariat de Systemis dans le secteur privé s’est fait avec Congo Equipment, un dealer exclusif de Caterpillar dans le Katanga. Depuis le démarrage de cette collaboration, Congo Equipment dit avoir noté des changements remarquables dans son fonctionnement. « Nous prêtons désormais attention à certains détails qui auparavant nous paraissaient anodins ; nos équipes sont plus informées et développent plus leurs compétences en matière de sécurité informatique », confie une des responsables de Congo Equipment. A l’en croire, l’entreprise espère profiter des services de Systemis sur le long terme après un retour déjà satisfaisant.

« Nous avons un premier retour bénéfique de l’expérience menée avec Systemis qui nous a accompagnés dans notre démarche, vu que c’était notre premier pas dans le domaine de la sécurité informatique ; étant donné que notre projet n’est pas encore totalement finalisé, nous continuons à travailler avec Systemis », a-t-elle confié.

Ajoutant : « Sur le long terme, à la fin de la mission actuelle, nous espérons une refonte de nos procédures internes afin de se conformer aux normes internationales de sécurité. »

Projet ambitieux

Côté Systemis, cette coopération, au même titre que les autres partenariats noués en Afrique, implique des enjeux importants : ils permettent notamment de « connaître personnellement les usages, les attentes et besoins, l’état actuel des systèmes d’information, afin d’avoir une idée de ce qui se passe localement ».

Et M. Magliano de continuer en ces termes : « Nous écoutons afin de finaliser notre stratégie par rapport aux besoins des clients privés et de la société civile. Nous avons également fait le constat que la jeunesse est le meilleur atout de l’Afrique. La société civile africaine attend aujourd’hui du concret, de la réalisation. » Il n’a surtout pas manqué de dévoiler une autre perspective ambitieuse de son entreprise. Dans quelques mois, Systemis procédera au lancement d’un projet de formation en RDC, en partenariat avec les institutions locales. « Nous souhaitons former, accompagner ces jeunes mais également leur créer de l’emploi », a-t-il dit.

En 2017, Systemis a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros, soit 60 % de croissances, avec 30 nouvelles recrues. Cette année, le groupe spécialisé en cyber sécurité compte réaliser 10 000 000 d’euros de chiffre d’Affaires. Pour son dirigeant, l’Afrique constitue « un élément de croissance essentiel ».

M. Magliano précise que le développement de Systemis sur le continent africain se base notamment sur le partage de sa chaîne de valeurs. Fournisseur de solutions de cyber sécurité de défense, elle propose localement les mêmes solutions et services qu’elle met à disposition de ses clients en France.

D’où l’assurance d’une croissance qui se fera, selon Cyril Magliano, par le développement de relations étroites entre Systemis et les secteurs privés et publics congolais, par le biais d’un partenariat à long terme et surtout d’un partenariat gagnant/gagnant.

A ses dires, ce partenariat aura « pour objectif de former la jeunesse congolaise aux nouveaux métiers du numérique mais également de sensibiliser les opérateurs économiques à l’importance de la sécurisation des données et à la cyber sécurité ».

Aurore Bonny

(Source : CIO Mag, 18 mai 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)