twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cyriaque-Didier Kouma : « Le GABIX dispose d’une infrastructure lui permettant de s’interconnecter à d’autres IXP »

vendredi 28 juin 2019

Une délégation des responsables du Gabix (Gabon Internet Exchange) conduite par Cyriaque-Didier Kouma, PCA du Gabix, et Landry Ndoumbou Lingombe, Secrétaire exécutif du Gabix, a parcouru trois pays de l’Afrique centrale au mois de mai 2019 pour explorer les possibilités de collaboration du point d’échange Internet du Gabon avec ceux des autres pays.

Les membres de cette délégation gabonaise ont ainsi rencontré les responsables des ixp BDIXP (Burundi Internet Exchange Point) du Burundi, CAMIX (Cameroun Internet eXchange Point) du Cameroun et KINIX (Kinshasa Internet Exchange Point) de Kinshasa en RD Congo. Objectif principal de ce périple, nouer des partenariats en vue de trouver un compromis entre points d’échange internet pour faciliter le trafic Internet directement entre leurs différents réseaux grâce à des accords mutuels.

Cyriaque-Didier Kouma, PCA du Gabix, a bien voulu expliquer à Digital Business Africa les contours de cette campagne de séduction auprès des points d’échange Internet de la sous-région Afrique centrale.

Digital Business Africa : Quel est l’objectif de la mission de promotion du point d’échange du Gabon que vous avez récemment organisé dans plusieurs pays de l’Afrique centrale ?

Cyriaque-Didier Kouma : L’objectif de cette mission était de faire connaître GABIX et d’étudier les possibilités d’interconnexion avec les ixp de la sous-région. Cette campagne de communication a été organisée par GABIX, dans le cadre de la mise en œuvre d’un volet essentiel du projet AXIS qui est de doter l’Afrique de nœuds régionaux d’échange Internet afin de favoriser les échanges de trafic intercontinental. Ce projet vise également à réduire les coûts de transit actuellement très élevés en Afrique.

Digital Business Africa : Quelles sont les caractéristiques et avantages de ce Gabix pour l’Afrique centrale ?

Cyriaque-Didier Kouma : Le GABIX dispose actuellement d’une infrastructure lui permettant de s’interconnecter à d’autres IXP et opérateurs de la sous-région. Toutefois, il est à noter que disposer d’une infrastructure n’est pas suffisant, c’est pourquoi GABIX mène actuellement cette campagne de communication. Il est également question pour nous de mettre tout en œuvre pour dynamiser la communauté et œuvrer pour créer des plateformes d’échange et de discussion pour faire grandir notre communauté. Nous avons déjà par exemple créé une plateforme d’échange et de partage d’expérience avec d’autres points d’échange africains.

Digital Business Africa : Que gagnent les populations de l’Afrique centrale avec l’exploitation de ce point d’échange GABIX ?

Cyriaque-Didier Kouma : Le principal avantage sera le rapprochement des populations. Car il faut le dire, Internet reste un outil communautaire. Cela favorisera également le développement de contenus adaptés à nos contextes. Le dernier avantage que nous pouvons citer est la diminution des coûts de connexion Internet au niveau de la sous-région et en Afrique ainsi que la dynamisation du développement des services Internet qui dressent les problématiques locaux.

Digital Business Africa : Le Congo Brazza et le Gabon ont chacun un point d’échange sous-régional. Comment cohabitent ces points d’échange ?

Cyriaque-Didier Kouma : Les points d’échange du Gabon et du Congo seront complémentaires. Il faut dire que l’objectif de l’Union africaine est de créée un maillage au niveau du continent. Déjà, un protocole d’accord visant, in fine, à interconnecter nos deux IXP a été signé en 2018. Donc, il n’y a absolument aucune ambiguïté. Notre cohabitation repose essentiellement dans la complémentarité par rapport au maillage sous régional que nous souhaitons mettre en place au niveau de l’Afrique centrale et par extension au niveau du continent.

Propos recueillis par Beaugas Orain DJOYUM

(Source : Digital Business Africa, 28 juin 2019)

Post-Scriptum

Le GABIX

Le Gabon Internet Exchange (Gabix) est un Groupement d’intérêt économique (G.I.E) constitué de douze opérateurs de service internet gabonais. Créé depuis 2014, ce G.I.E a été mise en place pour gérer et mettre en œuvre les activités du point d’échange internet de même nom, première infrastructure du genre en république gabonaise.

Le groupement a pour objet de mettre en œuvre tous les moyens propres à faciliter ou à développer l’activité économique de ses membres, à améliorer ou accroitre les résultats de cette activité en facilitant l’échange de trafic internet local, en favorisant le développement de l’économie numérique au Gabon et en fournissant les services Internet de base et les services y afférents. D’après ses responsables, les membres connectés au Gabix sont Gabon Telecom, GVA Gabon, iPi9, PCH, Airtel, Facebook et l’Aninf. Son Secrétaire exécutif est Landry Ndoumbou Lingombe et son PCA Cyriaque-Didier Kouma.

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)