twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cybecriminalité en Afrique : Trente pays en conclave à Dakar

mercredi 16 août 2017

Comment combiner les forces pour vaincre ce nouveau type de criminalité. C’est l’un des défis que compte relever la conférence internationale sur la cybercriminalité qui réunit à Dakar, et pour quatre jours, trente pays d’Afrique dont le Sénégal.

Les défis sécuritaires étaient au cœur des échanges à l’Académie du Fbi qui ont démarré avant-hier à Dakar. Les enjeux résident dans l’anticipation sur les nouvelles problématiques sécuritaires à l’échelle mondiale. Cette rencontre initiée par l’Association Nba/Na symbolise l’urgence de la coopération qui regroupe à Dakar des professionnels de la sécurité de trente pays d’Afrique pour quatre jours. Ainsi, le terrorisme, le blanchiment d’argent, la cybercriminalité, les crimes organisés, entre autres, constituent les différentes thématiques qui feront l’objet de quinze présentations sous forme de conférence. Selon le président de la commission d’organisation, le commandant Issa Diack, la méconnaissance tout comme la négligence poussent certaines personnes à adopter des comportements irresponsables. Cependant, il a précisé que la constante est que « nul n’est censé ignorer la loi ». Aussi, a-t-il rappelé la loi qui régie les infractions liées à la cybercriminalité. C’est pourquoi le commandant Diack a estimé que les réseaux sociaux doivent être utilisés de façon responsable. « Que ce soit la Police ou la Gendarmerie, d’énormes efforts ont été consentis pour équiper des unités spécialisées afin de faire face à ce nouveau type de criminalité », a laissé entendre le commandant. Non sans appeler les populations à faire un bon usage des réseaux sociaux qui constituent une richesse extraordinaire. Présidant la rencontre, le ministre des Forces armées du Sénégal a magnifié la rencontre. Pour Augustin Tine, ces quatre jours d’échanges vont permettre aux pays membres de combiner leurs efforts en vue d’une meilleure lutte contre le terrorisme. « Le défi aujourd’hui, c’est la collaboration entre tous ces pays qui sont menacés. C’est tout l’intérêt de cette rencontre qui réunie des hauts cadres de la sécurité à Dakar », a fait remarquer le ministre.

Tata Sané

(Source : Le Soleil, 16 août 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)