twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Crise économique : Des solutions pour réduire les coûts de communication

vendredi 27 février 2009

« Comment économiser de l’argent », c’est le thème du séminaire ouvert à Dakar par les experts de Microsoft et des autres entreprises pour trouver des solutions de réduction des coûts de communication et de formation pour les entreprises, tout en améliorant leur performance dans ce contexte de crise économique.

Microsoft a proposé des solutions pouvant aider les entreprises à réduire les coûts de la communication et de la formation. En fait, le système de communication avec les nouvelles technologies offrent plusieurs opportunités aux entreprises.

L’utilisation de la messagerie unifiée, de la vidéo-conférence, le Live-meeting entraînent une diminution des frais de transports pour les formations et apporte un gain de temps pour les entreprises.

« Ces outils nous permettent de faire des formations tout en réduisant les coûts de déplacement. Ces outils facilitent la recherche des documents. Le temps perdu dans la recherche des documents peut être reversé dans la productivité », soutient, Pefery Coulibaly, qui présentait une communication sur les méthodes de communication unifiée.

Le souhait de Microsoft de voir les entreprises sénégalaises s’approprier de ces outils pour faire des économies dans ce contexte de crise. En Europe, cette formule a apporté des résultats concluants. « Plusieurs entreprises en Europe et en Asie utilisent ces technologies et ont minimisé le coût de leur facture de téléphone », fait remarquer Juanito Adeze.

L’impact des Nouvelles techniques de l’information et de la communication dans la productivité des entreprises augmente de jour en jour. Aujourd’hui, plus de 80% des informations numérisées de l’entreprise résident dans des disques durs individualisés et dans des fichiers personnels.

Les Nouvelles technologies de l’information et de la communication évoluent en fonction des besoins du monde du travail. Raison pour laquelle, les usagers doivent s’ajuster pour tirer profit de ces opportunités.

« Nous devons aujourd’hui promouvoir la « virtualisation » comme moyen de communication pour réduire les coûts. Nous avons des solutions actuelles et c’est notre devoir de les partager dans ce contexte de crise économique », souligne le directeur de Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ibrahima Youssry.

P. S. Dramé et I. Sané

(Source : Le Soleil, 27 février 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)