twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : le GOTIC lance le programme SoutraTech pour améliorer la résilience des entreprises technologiques

jeudi 30 juillet 2020

Le GOTIC, Groupement des opérateurs du secteur des technologies de l’information et de la communication de Côte d’Ivoire, a procédé jeudi 30 juillet, à Abidjan, au lancement du programme « SoutraTech » en partenariat avec le programme « Invest for Job » de l’agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), en vue d’améliorer la résilience des entreprises technologiques face aux chocs socio-économiques provoqués par la Covid-19.

Selon Nadège Goué, représentante du ministre de l’Economie numérique et de la Poste, cette pandémie a montré la capacité des entreprises technologiques « qui n’ont pas lésiné sur les moyens pour continuer à travailler malgré les difficultés ». Des initiatives ont été également mises en place par le ministère qui, dès les premières heures de la crise, a encouragé les entreprises à opter pour des solutions de télétravail. Pour le ministère, cette réponse à la Covid-19 ne s’est pas faite sans la collaboration des partenaires. C’est pourquoi Mme Goué s’est réjouie de l’implication du GIZ dans la mise en place du programme SoutraTech.

SoutraTech : un tournant décisif dans l’accompagnement des startups

Face aux opérateurs économiques et acteurs des TIC présents au lancement de SoutraTech, le président du GOTIC a déclaré que 100 entreprises du numérique bénéficieront de ce programme, « dont 35 % d’entreprises dirigées par des femmes et 40 % d’entreprises managées par des jeunes« , a précisé M. Patrick Mbengue.

A travers cet outil, il s’agit pour la faîtière des entreprises du secteur des TIC d’aider les startups et PME à conserver 500 emplois directs et 500 emplois indirects ; à renforcer les capacités des entreprises et les accompagner dans leur trajectoire de croissance post-crise Covid-19.

« La cérémonie de ce jour marque un tournant décisif dans l’accompagnement des startups et des PME technologiques », a ajouté M. Mbengue. Non sans insister sur le soutien de la coopération allemande dans le mise en oeuvre de ce programme en synergie avec l’ensemble des partenaires institutionnels dont la vocation est de promouvoir les startups et les PME. A savoir l’Agence Côte d’Ivoire PME, la Chambre de Commerce et de l’Industrie, la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, la Caisse nationale de prévoyance sociale et PwC.

Intervenant à cette occasion, Marc Levesque, directeur du programme Invest For Job, a justifié la participation allemande dans cette aventure : celle de contribuer à créer des emplois décents, tout en renforçant les capacités des entreprises mais aussi de leurs dirigeants.

« La Covid-19 nous rappelle que sans des bases solides, les entreprises restent fragiles ; le choc est encore plus grand pour celles qui sont moins préparées », a-t-il affirmé.

Critères de sélection au programme SoutraTech

Le directeur du programme SoutraTech, Joasse Se, a dévoilé, pour sa part, les piliers de cet outil d’accompagnement, qui sont : un dispositif de gestion de crise personnalisé, la sécurité sanitaire, le développement de l’employabilité des collaborateurs et des outils électroniques pour la continuité du travail.

Poursuivant, il a détaillé les quatre critères à remplir par les startups et PME technologiques pour être éligibles au programme SoutraTech : avoir au minimum 3 ans d’existence ; être impactée dans sa productivité ; être impactée par les mesures administratives édictées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 ; et être sujette aux risques spécifiques de la Covid-19.

De toute évidence, a constaté le président du GOTIC, le programme SoutraTech constitue une véritable planche de salut pour les entreprises confrontées à de nouveaux défis comme le télétravail, la perte des marchés, la baisse des flux financiers et l’inquiétude de leurs partenaires quant à la préservation de leurs investissements dans un contexte troublé par la Covid-19.

Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 30 juillet 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)