twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : LPTIC, le 4ème opérateur mobile, sur le point de perdre sa licence

mercredi 4 octobre 2017

Le groupe libyen LPTIC, qui devait être le quatrième opérateur de téléphonie mobile du marché ivoirien, pourrait prématurément faire ses valises un an après avoir décroché sa licence. L’opérateur qui n’a jusque-là pas encore démarrer ses activités, a sollicité “des conditions supplémentaires que le gouvernement n’a pas voulu lui accorder”, a confié à Financial Afrik le ministre ivoirien en charge de l’Economie numérique, Bruno Koné ce 3 octobre à la faveur de “Les Rencontres Africa”.

“ Nous restons ouvert à un quatrième opérateur qui est prêt à se soumettre aux conditions du gouvernement, mais en même temps ne nous précipitons pas parce que tout simplement notre marché peut parfaitement fonctionner avec un trois opérateurs. S’il y a en a un quatrième tant mieux, sinon si nous restons à trois c’est parfait également” a-t-il ajouté.

Aussi LPTIC, tranche Bruno Koné, s’est-il vu signifié “qu’à tout moment sa licence peut être attribuées à un autre opérateur”.

Il est vrai que le groupe libyen devait faire son arrivée sur un marché du téléphone mobile très concurrentiel, saturé sur le segment voix, et qui met en compétition les filiales de grands groupes internationaux : Orange, MTN et Moov (Maroc Télécom).

Les autorités avaient convenu d’accorder “des facilités” conformément à la règlementation pour tenir compte de ce contexte, mais les marges de manœuvres du groupe libyen ne sont pas des plus confortables. Selon les chiffres officiels, le marché ivoirien du mobile enregistre 30,9 millions d’abonnements pour une population des près de 25 millions d’habitants. Orange est le leader du secteur avec 43% de parts de marché, suivi de MTN avec 34% et Moov, 23%.

Jean-Mermoz Konandi

(Source : Financial Afrik, 4 octobre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)