twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cote d’Ivoire : Développement du secteur financier et économique - Vers l’automatisation et la digitalisation des paiements de l’Etat

mercredi 4 octobre 2017

La maîtrise des paiements de l’Etat est une préoccupation majeure des autorités ivoiriennes. D’où le lancement ce 02 octobre 2017, à Abidjan, par le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, de l’étude diagnostique de la numérisation de ces paiements. Selon Coulibaly, l’étude qui prépare à l’automatisation et la digitalisation de tous les paiements de l’Etat via les moyens électroniques, est d’une importance capitale pour la Côte d’Ivoire.

Rappelant au passage que la Stratégie de développement du secteur privé (SDSF) adoptée par le gouvernement en 2014 met un accent particulier non seulement sur la question de l’inclusion financière mais également sur la digitalisation des paiements.

Pour le directeur de cabinet, cette étude induira une forte bancarisation des populations, l’autonomisation des processus, la sécurisation des opérations financières et une rapide digitalisation de l’ensemble du secteur privé. « Cette étude devrait aussi entrainer une collecte plus accrue de l’épargne, alors que seulement 16% de la population est bancarisée et 34% détiennent un compte-monnaie électronique. », a précisé Coulibaly. A l’en croire, elle rentre dans le cadre du programme d’assistance technique sur l’inclusion financière menée avec l’appui de la Banque mondiale.

Cette première session prévue du 2 au 11 octobre 2017 permettra d’évaluer les flux actuels de paiements émis et reçus par le gouvernement, évaluer et rédiger les processus détaillés et les caractéristiques fonctionnelles pour le passage à la numérisation.

A cela s’ajoute le développement d’un cadre légal et réglementaire favorable et le renforcement des capacités des effectifs de l’administration pour une meilleure appropriation du processus. Pour sa part, le chef de mission de la Banque mondiale, Marco Traversa, a évoqué l’importance pour la Côte d’Ivoire de mener à son terme le processus engagé.

Il s’agit pour cette banque d’aider la Côte d’Ivoire à disposer d’un secteur financier solide, capable d’accompagner efficacement le développement économique.

Cette cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence du directeur de cabinet du ministre de l’Economie numérique et de la Poste, André Apété et celui du secrétariat d’Etat chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Karim Traoré.

Jean-Eric Adingra

(Source : Le Patriote, 4 octobre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)