twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : Comium, Café Mobile et Warid ont perdu leur licence mais GreenN garde espoir dans la 4G

vendredi 1er avril 2016

Le 30 mars 2016, l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a retiré aux opérateurs de téléphonie mobile GreeN Network, Comium, Café Mobile et Warid Telecom leur licence mobile. La décision du régulateur télécoms était pendante depuis l’année dernière. Elle sanctionne divers manquements constatés au niveau des opérateurs en question, notamment d’importantes redevances financières, une faible couverture réseau dans le pays, une qualité de service décriée par les consommateurs, et un niveau d’investissement jugé faible.

Si pour Comium, Café Mobile et Warid Telecom, ce retrait de licence marque l’arrêt définitif de l’activité, il semble que pour GreenN, il y ait encore une lueur d’espoir. D’après le directeur général de la filiale de la société libyenne des postes, télécommunications et technologies de l’information (LPTIC), Abul Ramadan (photo), la société télécoms a accepté que sa licence télécoms 2G, qui prenait fin le 27 mars 2016, lui soit retirée parce qu’elle vise actuellement la 4G pour se mettre au niveau du marché télécoms ivoirien et concurrencer MTN, Orange et Etisalat. GreenN a soumissionné à l’appel d’offre lancé par le gouvernement pour l’octroi de la licence 4G au quatrième opérateur télécoms du pays. Les pourparlers avec l’État continuent et semblent même aller dans le bon sens, selon Abul Ramadan.

Pour la 4G, GreenN a promis de corriger les griefs soulevés par le gouvernement contre les petits opérateurs dont il faisait partie. L’année dernière, la société-mère de GreenN a annoncé un investissement d’au moins 150 millions de dollars pour relancer les activités de la compagnie. Au cours d’une conférence de presse organisée le 2 mars 2016, les employés de la société ont révélé qu’un tiers des 9 milliards Fcfa de redevance dus au Trésor public a déjà été payé. En mi-février, Faisal Gergab, le président de la LPTIC, en visite en Côte d’Ivoire pour confirmer au gouvernement ivoirien la volonté de la Libye de demeurer sur le marché télécom ivoirien, a même présenté au ministre de la poste et de l’économie numérique, Bruno Nabagne Koné, le plan de développement de GreenN dans le pays.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 1er avril 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)