twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Contentieux Sonatel-CSU : L’opérateur historique apporte ses précisions sur ses relations commerciales tendues avec l’opérateur CSU de Matam

jeudi 3 décembre 2015

La Sonatel a apporté des précisions sur ses relations commerciales tendues avec le nouvel opérateur Consortium de Service Universel de Matam (CSU) à qui l’Etat a attribué une licence de service universel l’autorisant à établir et exploiter dans la région de Matam un réseau de télécommunications ouvert au public et à fournir des services de télécommunications.

Selon la Sonatel, c’est le 03 juillet 2014 que le CSU a signé avec elle une convention d’interconnexion. « Il nous a été donné de constater que l’opérateur CSU a commencé ses activités commerciales avec un envoi massif de trafic international pendant la phase de tests sans en informer Sonatel pour un volume d’environ 2 millions de minutes passées pendant cette période », renseigne l’opérateur historique. Par la suite, durant le mois de juillet 2015, le CSU, après reconnaissance officielle de la dette concernant les 2 millions de minutes passées, a adressé une demande de remise gracieuse. Selon les dirigeants de Sonatel, la société, dans sa volonté d’accompagner l’opérateur de Service Universel, accepte d’offrir une remise de 2% sur le montant global dû.

« A ce jour, l’opérateur CSU doit à Sonatel le montant de 1,100 milliard FCFA concernant des factures échues non payées », soulignent les responsables de l’opérateur historique. En plus de ce montant, il s’y ajoute 950 millions FCFA sur les factures non échues et qui arrivent à échéance respectivement les 12 décembre 2015 et 12 janvier 2016.

Sur un autre registre, la Sonatel estime que la question de l’exonération de la TVA soulevée par le CSU relève de la compétence exclusive de l’administration fiscale.

« Conformément aux termes de la convention d’interconnexion, Sonatel a envoyé une mise en demeure au CSU le 23 octobre 2015 et face au refus de paiement, a donc décidé de suspendre le 24 novembre2015 les appels internationaux terminés sur ses réseaux mobile et fixe ». Malgré cette suspension, les dirigeants de la Sonatel ont réaffirmé leur disponibilité à accompagner l’opérateur CSU conformément à la convention d’interconnexion et aux dispositions fiscales en vigueur au Sénégal.

El Hadj Diakhaté

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 3 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)