twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : Modernisation du système de transport public à travers une passcard numérique

mercredi 27 février 2019

Le lancement et la présentation officielle de la carte de paiement numérique pour le transport en commun encore appelée « passcard » s’est effectué le 9 février à Brazzaville, sous le patronage du ministre des Postes, Télécommunications et de l‘Economie Numérique Léon Juste IBOMBO. Carte électronique prépayée, rechargeable, permet aux usagers de payer les frais de transport par voie électronique afin d’éviter l’utilisation de la monnaie habituelle. Aussi, par la même occasion, les usagers ont l’opportunité de mieux effectuer les dépenses liées au transport.

Conçue et développée par Net Technologie, la passcard présente des avantages intéressants tels que la réduction des tracasseries liées au transport, la réduction de 15% sur chaque course effectuée ; l’épargne familiale pour les frais de transport ; la possibilité d’effectuer des transferts de crédits de transport à un proche parent ; l’octroi des bons de carburant et la sécurisation des recettes.

Afin de mettre en œuvre la transversalité de l’économie numérique en République du Congo, le ministre Léon Juste IBOMBO appelle les acteurs du secteur des transports à s’approprier de ce nouveau produit novateur. Par ailleurs cette transversalité ne cesse de modifier de manier substantielle les modes d’organisation de transport en commun et des transactions commerciales. Le gouvernement congolais qui ne cesse de promouvoir l’économie numérique, entend accompagner ce projet dans sa mise en exécution.

Le système de transport en République du Congo présente des caractères difficiles à appréhender avec les référentiels des données actuels, pour résoudre l’épineux problème de transport en commun dans les villes de Pointe-Noire et Brazzaville, la république du Congo avait commandé des autobus en Inde, l’objectif étant d’endiguer le sempiternel calvaire des populations en matière de transport en commun. Et ces autobus auraient été géré par la société STUP qui malheureusement au bout de quelques temps avait fait faillite.

L’introduction du numérique dans le système de transport en commun serait entre autre une solution afin de venir à bout des souffrances des populations en matière de transport en commun.

Pross Ferdy

(Source : Cio Mag, 27 février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)