twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo-Kinshasa : L’internet et les SMS sont revenus

lundi 21 janvier 2019

Les utilisateurs ont poussé un ouf de soulagement depuis le 19 janvier dans la nuit, après vingt jours passés sans connexion qui leur paraissaient comme une éternité.

Le réseau internet et les échanges SMS ont été rétablis après leur suspension, le 31 décembre dernier, sur ordre du gouvernement de la République, au lendemain des élections générales qui ont eu lieu dans le pays. Ce rétablissement est intervenu quelques heures seulement avant la confirmation par la Cour constitutionnelle de l’élection de Félix Tshisekedi comme cinquième président de la République démocratique du Congo.

Pour les Kinois et autres Congolais, grands utilisateurs de l’internet par les réseaux sociaux, c’est un ouf de soulagement que de revenir dans "la grande famille mondiale". Afin de s’en convaincre, il suffit seulement de se connecter et voir les différentes publications et posts qui ne cachent que difficilement la joie de se retrouver avec ses correspondants à travers le monde. "Je n’ai pas pu dormir parce que les vingt jours passés sans internet ont été ressentis comme toute une année et il y avait beaucoup à se dire avec mes amis sur facebook et WhatsApp", a expliqué un Kinois qui dit n’avoir pas eu le temps de dormir la nuit du rétablissement de la connexion internet.

Mais ce rétablissement de la connexion internet laisse encore certaines questions sans réponses, étant donné que les raisons qui ont conduit à cette décision du gouvernement n’ont jamais convaincu les utilisateurs des réseaux sociaux et services SMS. Attendait-il la publication des résultats définitifs pour rétablir la connexion ? Avait-il quelque chose à cacher pour couper l’internet et le service SMS ? Maintenant que ce réeau a été rétabli, ces informations et documents dont la crainte de diffusion a motivé cette décision ne seront-ils plus publiés ? Ce sont là autant de questions que se pose l’opinion.

Lucien Dianzenza

(Source : Les Dépêches de Brazzaville, 21 janvier 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)