twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Conférence de Casablanca sur la contrefaçon : Hp sensibilise sur les méfaits des produits contrefaits

jeudi 7 mai 2015

La lutte contre les produits contrefaits doit être menée, de manière coordonnée, entre administrations douanières, le secteur privé et les organismes intervenant contre ce fléau. C’est la conviction des responsables de la Compagnie Hp, qui intervenaient, hier, lors d’une conférence internationale sur la Contrefaçon, à Casablanca, au Maroc.

Services et logiciels informatiques, produits textiles, esthétiques, hygiéniques, etc. La liste des produits contrefaits est longue et la lutte contre ce fléau qui gangrène les économies de certains pays africaines dificiles.

La compagnie Hp, leader dans les imprimantes et de solutions informatiques, a convié, hier, à Casablanca, administrations de douanes africaines, représentants de Chambre de commerce, d’entreprises mondiales, journalistes, etc., à une conférence sur la lutte anti-façons.

Evoquant l’expérience de Hp, son directeur général du Printing and Personal systems en Afrique et dans les Dom-Rom a affirmé qu’une enquête importante, menée en Europe de l’est, au Moyen-Orient et en Afrique révèle que le nombre d’entreprises exposées aux cartouches d’impression contrefaites a augmenté. Une menace pour les activités courantes de ces sociétés.

Présentant le rôle des Douanes marocaines dans la lutte anti-façon, Rachid Bhija a évoqué la solide coopération et le partenariat menés avec le secteur privé, pour arriver à mieux juguler la fraude commerciale et protéger le consommateur dès les frontières du royaume chérifien. « Les douanes mènent un contrôle sélectif aux frontières.

Un contrôle à priori, un contrôle immédiat et un contrôle à posteriori. Des sanctions sévères sont appliquées en cas de saisie de produits de contrefaçons », a indiqué M. Bhija. Il a évoqué aussi la coopération entre administrations des douanes, dans le cadre de l’Organisation mondiales des douanes (Omd).

Face aux différentes interrogations, Jeff Kwasny, responsable chez Hp Europe/Moyen-Orient/Afrique, répond qu’une meilleure façon, pour le consommateur, de se protéger contre les produits contrefaits, est « d’aller acheter dans des endroits autorisés ».

Il a souligné qu’il existe de réels dangers des produits contrefaits sur le consommateur. M. Kwansy a appelé à accroître la lutte contre les contrefaçons en renforçant le partenariat entre lesecteur privé et les administrations publiques.

La lutte contre la contrefaçon doit être un travail d’équipe, un programme mondial, en reliant les expériences régionales, a estimé son collègue chez Hp, Geoffroy Eyles.

Ce dernier a ainsi appelé à l’utilisation des enquêtes du renseignement pour identifier les réseaux de la contrefaçon.

Les Douanes sénégalaises distinguées par Hp

Aux côtés des douanes de la Côte d’Ivoire, du Maroc, du Cameroun, les Douanes sénégalaises ont été distinguées par la Compagnie Hp pour sa lutte contre les produits contrefaits.

Le colonel Georges Diémé et son collègue Aliou Ndoye, participant à cette conférence de Casablanca, ont reçu la distinction au nom du directeur général de la Douane sénégalaise.

« C’est un acte de reconnaissance de l’innovation et de la stratégie efficiente des Douanes sénégalaises », s’est réjoui M. Diémé, par ailleurs chef du Bureau contrôle après dédouanement.

Avec l’avènement du nouveau code des Douanes sénégalaises, en 2014, le colonel Diémé, a confié que la contrefaçon a été érigée dans notre pays comme un délit douanier. De quoi faciliter la poursuite et la saisie de produits contrefaits.

Le délit est sévèrement réprimé et les produits contrefaits sont détruits, si le contrevenant mis en cause ne transige pas ou n’agit pas après la saisine de sa marchandise par les Douanes.

Omar Diouf

(Source : Le Soleil, 7 mai 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)