twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué de l’UNETTS : « Le fond de développement du service universel des télécommunications (FDSUT) et la concurrence malsaine des opérateurs ».

vendredi 12 décembre 2008

Comment comprendre que le président de la république, protecteur des TIC , initiateur du Fond de solidarité numérique, ne puisse pas nommer, depuis bientôt une année, son représentant dans le Comité de Direction du Fond de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), qui est l’organe d’orientation et de contrôle dont l’administrateur revient au Directeur Général de l’ARTP en application de l’article 9 du code des télécommunications.

L’Unetts s’inquiète du grand préjudice que suscite ce retard de nomination qui remet en cause :
- l’accès des communautés rurales au service universel des télécommunications
- l’extension de la couverture du service universel
- la promotion et la vulgarisation de l’administration électronique

l’Unetts invite le chef de l’Etat à nommer dans les meilleurs délais son représentant pour que l’Artp puisse enfin démarrer ses activités, conformément au décret n°2007-593 fixant les modalités de développement du service universel des télécommunication au Sénégal.

L’Unetts remercie et encourage les opérateurs (Sentel, Sonatel et Sudatel) qui chaque année, contribuent à 3% du chiffre d’affaires hors taxes des frais d’interconnexion qui aujourd’hui, dépassent largement les 15 Milliards.

L’Unetts constate l’impatience chronique de l’Artp qui attend toujours l’ordonnateur du fond pendant que tous les membres du Comité de Direction sont déjà nommés depuis quelques mois.

L’Unetts dénonce les manquements notés et interpelle l’Autorité pour savoir si les fonds n’ont pas été transférés à d’autres fins par l’Etat du Sénégal.

Qu’attend-t-on pour le développement de l’accès universel afin de résorber le gap and numérique entre Dakar, les capitales régionales et les communautés rurales lointaines pour que les populations soient au même pied d’égalité devant les TIC ?

En outre, l’Unetts constate sur le terrain une forte concurrence malsaine de l’Opérateur Sentel, liée à une mauvaise fixation des prix à une insuffisante rémunération des distributeurs et instruit auprès de l’Artp, la régulation sociale pour la protection et la pérennisation des emplois créés, conformément à la politique définie par le président de la République.

L’Unetts appelle à la vigilance de l’Artp pour l’éviction d’opérateurs étrangers insoucieux de la pérennité de l’exploitation et des intérêts de l’Etat du Sénégal.

Le Président de l’Union Nationale des Exploitants de Télécentres et Téléservices du Sénégal (UNETTS)
Bassirou Cissé

(Source : UNETTS, 12 décembre 2008)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)