twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communication des données personnelles des Sénégalais : Facebook s’oppose à la demande de l’Etat

mardi 10 mai 2016

La lancinante question de la souveraineté numérique du Sénégal se pose à nouveau avec acuité avec le rejet de la requête formulée par l’Etat du Sénégal au niveau du réseau social, Facebook.

En effet, selon la radio Rfm, l’Etat du Sénégal, via la Commission nationale de protection des données personnelles, a demandé à Facebook de lui donner la liste de toutes les ressortissants sénégalais qui ont accès à Facebook. Une demande du Sénégal qu’aurait rejetée le réseau social en ligne, prétextant qu’elle est dénuée de tout fondement juridique. A noter, par ailleurs que le Sénégal n’a pas été le premier pays à voir sa demande refusée. En effet, d’autres pays Africains comme le Nigéria et l’Algérie avaient formulé la même requête auprès de Facebook mais leur sollicitation a été également rejetée.

Sur les ondes de la même radio, le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (Lsdh) a fustigé l’attitude du gouvernement. Indigné en effet de la requête du Sénégal, Me Assane Dioma Ndiaye a estimé que « c’est un abus de l’Etat du Sénégal ».

De l’avis du « droit de l’hommiste », si Facebook communique les données personnelles des Sénégalais, « cela viendrait à violer les données personnelles de paisibles citoyens ». Me Ndiaye reste ainsi convaincu que « Facebook est conscient que sa responsabilité pourrait être engagée si d’aventure Facebook donnait à un Etat ou quelque organisme que ce soit des informations et données personnelles sans autorisation de ces personnes ».

Ce qui remet sur la table la problématique de la souveraineté numérique du Sénégal. Une question qui avait été soulevée par l’Organisation des professionnelles des Tic (Optic), qui estime que quelle que soit la sécurité des données, elles se trouvent ailleurs. Pour ce faire, ladite organisation avait recommandé à l’Etat de faire prévaloir la préférence nationale, dans le secteur du numérique.

Jean Michel Diatta

(Source : Sud Quotidien, 10 mai2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)