twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Commerce électronique dans le monde : L’Afrique et le Moyen-Orient pèsent 2 %

lundi 9 mars 2015

Une récente étude sur le commerce de détail, menée par le Conseil sud-africain de centres commerciaux, révèle que la part de l’Afrique et du Moyen-Orient dans le commerce électronique mondial ne représente que 2 % en 2015, mais le continent affiche un potentiel élevé.

Les consommateurs de la nouvelle ère du commerce électronique défient les modèles commerciaux traditionnels. Dans cette mutation, l’Afrique semble rester en marge.

D’après une enquête réalisée par Urban studies, la contribution de l’Afrique et du Moyen-Orient dans le commerce électronique mondial ne représente que 2 % en 2015. Cependant, l’Asie-Pacifique est considérée comme la première région pour les ventes par site e-commerce avec 33,4 %, alors que l’Amérique du Nord réalise 31,7 % et Europe de l’Ouest enregistre 24,6 %.

« Ces trois régions, représentent plus de 90 % du commerce électronique mondial », souligne la même étude. Le document relève les nombreuses potentialités qui s’offrent à l’Afrique.

Ce constat est confirmé par un autre rapport de McKinsey & Company, qui a révélé que le commerce électronique pourrait représenter 10 % des ventes au détail des plus grandes économies du continent africain d’ici à 2025. Google prévoit également l’apparition d’un marché du commerce électronique considérable en Afrique d’ici à 2017, au fur et à mesure que le continent se familiarisera avec les progrès technologiques.

L’essor du commerce électronique sur le continent africain entraîne une évolution du consommateur traditionnel. Les marques doivent adapter leurs stratégies ainsi que leurs modèles commerciaux afin de ne pas perdre de l’importance vis-à-vis des consommateurs et d’éviter un recul de leurs parts de marché.

L’étude note que les consommateurs africains sont de plus en plus nombreux à consulter les plateformes en ligne dans un objectif commercial (recherche de prix de marchandises et les endroits où les produits et services peuvent être achetés).

D’après un sondage mené par Google Afrique du Sud, le volume des requêtes a augmenté en 2014 de 49 % au Nigeria, de 37 % en Afrique du Sud et de 33 % au Kenya.

L’effet de la classe moyenne africaine

Charles Brewer, directeur général de Dhl Express Afrique subsaharienne, souligne que l’accroissement de la classe moyenne africaine entraîne l’essor de la demande des consommateurs et donc du secteur du commerce électronique du continent.

D’un point de vue logistique et opérationnel, les entreprises doivent passer d’une approche interentreprises (business-to-business ou B2B) à une approche davantage axée sur les consommateurs (business-to-consumer ou B2C), les détaillants devant dorénavant assurer le transport des produits jusqu’aux clients individuels.

M. Brewer préconise, à cet effet, la mise en place de nouvelles structures afin de garantir que la chaîne d’approvisionnement de la société soit suffisamment flexible pour répondre rapidement et efficacement à l’accroissement de la demande.

Il constate que même si le potentiel du commerce électronique dans la région est considérable par rapport aux marchés émergents, le commerce de détail électronique en Afrique est encore à ses balbutiements.

Abdou Diaw

(Source : Le Soleil, 9 mars 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)