twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Commerce électronique : Les guichets uniques gages d’un commerce extérieur performant

dimanche 28 avril 2019

Du 25 au 26 avril, se tient à Dakar le Forum international sur les guichets uniques et le e-commerce. Occasion pour les acteurs africains du commerce extérieur de mettre l’accent sur les avantages de ces outils numériques qui permettront au secteur d’être compétitif sur le marché mondial.

Le Sénégal souhaite faciliter ses transactions commerciales ainsi que toutes les procédures administratives du secteur. C’est pour cette raison que les acteurs du commerce de l’Uemoa, de l’Union africaine et des partenaires occidentaux ont échangé sur les modalités permettant de tirer un meilleur profit des guichets uniques. Chacun d’entre eux a partagé, durant deux jours, ses expériences en la matière. Déjà opérationnels à l’échelle nationale dans les pays africains, l’enjeu aujourd’hui est d’intégrer ces guichets au niveau régional. Dans un contexte marqué par la zone de libre-échange, un marché africain de 1,2 milliard de consommateurs, le concept constitue un excellent moyen de booster le commerce extérieur sur le continent.

Pour réussir ce pari, le démantèlement tarifaire doit être accompagné d’une dématérialisation des formalités du commerce extérieur. C’est du moins ce que pense Mactar Lah, Secrétaire général du commerce et des petites et moyennes entreprises, qui estime qu’avec cet outil informatique, le gain de temps est assuré. ‘’Le commerce électronique permettra à notre pays de pénétrer davantage certains marchés qui ne sont pas des marchés traditionnels pour nous’’, a-t-il souligné.

Ainsi, cette union de forces devrait renforcer la compétitivité commerciale du continent sur le marché mondial. ‘’Nous n’avons pas le droit de rester à la traine, au risque de rater toutes les opportunités qu’offre le guichet unique, en termes de facilitation des échanges. Nous devons rester ambitieux et nous approprier le concept’’, estime le président de l’Alliance africaine du commerce électronique, Isidore Biyiha. L’institution célébrant par la même occasion ses 10 ans d’existence est l’instigatrice des guichets uniques et entend ainsi faire décoller le commerce africain.

La douane en marche vers le numérique

En outre, l’invité principal de ces deux jours d’échanges n’est autre que la Douane sénégalaise encore à la traine quant à la dématérialisation des procédures administratives. Conscient de l’urgence, son directeur général Oumar Diallo affirme ne ménager aucun effort pour le passage effectif au numérique. ‘’Les guichets uniques nous permettront de faciliter toutes les opérations de dédouanement à l’import comme à l’export. Les gens n’auront plus à se démener pour remplir toutes les formalités. Nous travaillons aussi, par cette innovation, à sécuriser les recettes, à assurer leurs versements effectifs dans les caisses de l’Etat’’, a-t-il ajouté.

Selon lui, l’heure est venue de repenser le métier afin de permettre aux opérateurs économiques d’en tirer profit, de faciliter l’échange de documents et de mutualiser les ressources pour lutter contre la cybercriminalité. Pour ce faire, la douane est en étroite collaboration avec la structure Gaïndé 2000 pour la mise en place d’un système informatique performant et transparent.

Le Guichet unique (Gu) est une plateforme informatique qui vise à faire une formalité administrative en soumettant en un point unique toutes les informations requises dans le cadre de cette formalité. Ces informations sont des documents ou simplement des données. La plateforme doit permettre la transmission d’informations de et/ou vers d’autres administrations en vue de simplifier la procédure. Dans le cadre du commerce extérieur, le Gu permet de faire la soumission en un point unique afin de faire toutes les formalités nécessaires aux opérations d’import, d’export et de transit, tel que précisé dans la recommandation 33 de l’Uncefact qui est le Centre des Nations Unies pour le commerce électronique.

Emmanuella Marame Faye

(Source : Enquête, 28 avril 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)