twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Commentaire du jour « Les messages courts » !

mardi 8 juin 2010

La presse en ligne nous avait déjà « rencardé ». L’officiel quotidien national, « le Soleil » relayant une dépêche de la toute aussi officielle Agence de presse sénégalaise (Aps) dans son édition d’hier, lundi 7 juin confirme l’info. Le Ministre des Infrastructures, de la Coopération internationale, des Transports aériens et de l’Aménagement du territoire (ouf !) « a envoyé dans l’intervalle d’une semaine (31 mai-6 juin) plus de 50.000 sms aux Dakarois pour s’excuser des désagréments qu’ils subissent quotidiennement à cause des travaux effectués présentement dans la capitale sénégalaise et sa banlieue par son ministère... »

Louable effort certainement de bonnes manières et de gouvernance de proximité même si, un simple communiqué de l’Agence d’exécution aurait suffi au bonheur des usagers et des riverains indisposés. De marketing politique assurément, test grandeur nature pour des opérations plus importantes, notamment électorales, la présidentielle de 2012 est dans moins de 18 mois seulement. Mais véritable agression de l’intimité des citoyens qui sont ainsi « fouillés » électroniquement à leur insu.

En envoyant en effet, ces « messages courts » aux milliers de Dakarois choisis au « hasard ? »,-en tout cas, on peut se demander sur quelle base et en fonction de quels critères, ils ont été choisis eux et pas les autres ?,- le Micatti prouve qu’il a accès à leurs numéros de téléphones mobiles. Par quels moyen et procédé ? Les abonnés ainsi ciblés et sûrement « traités » désormais ont-ils donné leur accord pour recevoir du « numéro portable du ministre d’Etat », amplifie la propagande, ces sms ? Rien de moins sûr, même si, renseigne la dépêche de l’Aps reprise par nos confrères du Soleil, « (...) la surprise et le doute passés (...) » « des dizaines de milliers de personnes habitant Dakar et sa banlieue ont répondu aux Sms par Sms soit par téléphone... » Quid des dizaines de milliers d’autres Dakarois « smessés », qui la surprise et le doute passés, n’ont pas manqué de crier leur indignation de constater que leur secret « téléphonique », certains ne disposent-ils pas de numéros masqués ?,-était violé allégrement et impunément ?

Que dire de leur contrat indubitablement rompu par leurs fournisseurs qu’ils s’appellent Sonatel, Sudatel ou même Sentel la rétive ? Ces derniers n’ont pas su préserver leur droit pour lequel, ils ont cependant signé abonnement et consenti des arrhes avec cet accès évidemment organisé aux fichiers de leurs répertoires téléphoniques ? A moins qu’il existe une officine non connue des Sénégalais et des Sénégalaises lambda « d’écoute et de repérage » des moyens individuels de communication électronique ou hertzienne des citoyens non protégés qui permet à certaines autorités du pays de disposer du répertoire téléphonique des Sénégalais et d’y avoir accès où qu’elles se trouvent sur l’étendue du territoire national et de la planète tout entière ! Les citoyens ont besoin de connaître ce qu’il en est réellement et quelles sont les dispositions légales qui permettent à certains d’entre eux de pouvoir se procurer des informations supposées pourtant confidentielles et liées à leur propre vie privée, à leur propriété privée ?

L’Etat est-il devenu policier à l’insu des citoyens au point que tous les faits et gestes de ses ressortissants sont épiés, espionnés ? Faut-il aller chercher là explication du rapt du responsable de l’imprimerie Com7 du samedi dernier que l’intéressé a décrit avec moult détails ?

Il est vrai que Karim Wade n’est pas l’inventeur des Sms envoyés groupés et en quantité. D’autres avant lui, notamment l’ancien Premier ministre, jardinier des rêves du président de la République jusqu’à sa disgrâce, Idrissa Seck et ses partisans avaient usé du procédé. Pendant les élections locales, des individus appartenant certainement à l’opposition ou de simples citoyens ont aussi utilisé le moyen « pour barrer la route... ». Mais qu’une autorité publique à qui l’on prête des ambitions à tort ou à raison de succession monarchique revendique, si on en croit la dépêche de l’Aps, le procédé, il y a comme dirait mon ami Bara, « problème ».

L’information reprise par le Soleil dans son édition d’hier lundi suscite également d’autres interrogations, dont celle de savoir par quelle alchimie peut-on envoyer en une semaine 50.000 sms d’un seul portable, recevoir simultanément dans le même mobile des « dizaines de milliers de messages d’encouragement, de soutien, de félicitation et de remerciement... », n’est pas des moindres. Même si l’émetteur-récepteur n’a eu que cela à faire pendant l’intervalle d’une semaine comme il a été annoncé par la dépêche, on se demande quand a-t-il eu le temps de dormir pendant ce temps, à moins qu’ils soient plusieurs à se relayer sur le portable nuit et jour ?

Autrement cela relèverait de la pure magie... noire ! Par-delà, l’aspect propagande politique au détriment de paisibles citoyens qui n’ont rien demandé que cette affaire entraîne, il est choquant de vivre dans la hantise d’être écouté, épier, espionné, de ne plus disposer d’intimité dans son propre pays. Il faut que les compagnies de téléphonies, qui ont souscrit des contrats en bonne et due forme avec leurs clients s’expliquent, à défaut réparent la faute. Où sont les Associations de consuméristes qui pour un oui ou un non prennent d’assaut les médias ? Voilà en tout cas, un cas flagrant d’agression des abonnés !

Madior Fall

(Source : Sud Quotidien, 8 juin 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)