twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Clin d’œil d’un client Expresso

samedi 30 mai 2009

Après deux mois d’exercice au Sénégal, voici ce que j’ai déjà constaté pour Expresso Sénégal :

Une puissante société de télécommunication à savoir la Sudatel qui a mis tout son temps pour mieux lancer ses services, car devant démarrer depuis 2008 a démarré finalement en 2009. Mais parmi les 3 services annoncés à savoir le téléphone fixe, l’Internet et le mobile, n’a fourni qu’un seul service à savoir le mobile.

Pourtant, la qualité de ce service n’est pas encore des meilleures, malgré tout le temps mis, car la communication n’est pas fluide, entrecoupée d’un petit décalage durant la conversation surtout au niveau du service client.

Expresso dit que le client ne paie que ce qu’il a appelé, mais si vous appelez un client Orange, Tigo ou fixe pendant 10 secondes par exemple, votre téléphone Expresso vous marque 20 secondes ; c’est-à-dire le double. Donc, vous êtes facturé au double.

Pour ce qui est des cartes de recharge, la matière utilisée pour masquer le numéro de recharge n’est pas de bonne qualité, car en grattant on risque d’effacer certains chiffres du code et de perdre le numéro de code. L’Internet tarde toujours à démarrer alors qu’Orange, avec la même technique à savoir le Cdma, rend l’Internet accessible aux zones les plus reculées du Sénégal. Pourtant, dans une interview accordée au magazine Réussir n° 31 du mois de février 2009, à la page 36, Mme Fatou Sow Kane (Responsable Produits Expresso Sénégal) disait : « Notre offre de lancement permet au client Expresso de bénéficier de l’Internet via le mobile », et le tarif était même fixé à 10 f/minute, mais tel n’est pas le cas et le service « Call Conférence » cité parmi les offres de lancement n’est pas disponible sur le réseau Expresso.

Le transfert de crédit connaît aussi de petits problèmes, car vous devez attendre 4 bonnes minutes pour que le crédit arrive à destination contrairement aux autres opérateurs où il n’est question que de quelques secondes.

Enfin, à cela s’ajoute un site web, http://www.expressotelecom.com/, dont la construction est loin d’être achevée, car à chaque fois que vous y rendez, vous tombez toujours sur une page vierge.

A mon avis, les deux services à savoir le fixe et l’Internet devraient être lancés en même temps, car certaines zones souffrent de l’impossibilité d’accéder à l’Internet haut débit, malgré l’offre Internet Cdma de Orange bas débit.

Les gens disent que la Sonatel doit baisser ses prix, je ne pense pas que la Sonatel puisse le faire dans la mesure où elle ne voit pas devant elle un concurrent qui peut se mesurer à elle. De ce fait, elle se sent être le maître du terrain et je vois mal un concurrent qui pourrait offrir un service de qualité égal à celui de la Sonatel d’ici 5 ans.

Nous pensions voir le bout du tunnel avec l’arrivée de Sudatel, car l’Internet Cdma que nous propose un opérateur sur place est de bas débit ; ce qui ne nous facilite pas les choses.

Depuis le lancement de ses services, nous n’avons cessé d’appeler le service technique d’Expresso, mais chaque fois, on nous répond : « A la fin du mois », de janvier à maintenant.

Comme je vous l’ai dit, j’ai voulu leur écrire, mais leur site web n’est pas fonctionnel. Alors pourrions-nous continuer à rêver ?

Birima LEY

birimaah1980@yahoo.fr

(Source : Le Quotidien, 30 mai 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)