twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Clash entre le pouvoir et Walf : À l’origine, une facture de 242 millions qui date de… Wade

lundi 13 mars 2017

Depuis le 20 mars 2016, jour du vote du Référendum, un climat délétère s’était installé entre le pouvoir et le groupe Walf. Mais voilà que depuis samedi dernier, la tension s’est encore ravivée entre les deux parties. Seulement, après leur longue entrevue de ce matin, un dénouement semble se dessiner.

Samedi dernier, le Pdg de Wal Fadjri avait organisé ce qu’on peut qualifier de meeting politique dans les locaux de son groupe de presse, rassemblant les opposants les plus irréductibles au régime du Président Macky Sall. Rencontre au cours de laquelle, il avait fait part de la volonté du pouvoir d’œuvrer à la fermeture de son entreprise en lui réclamant le paiement de redevances télés indues. Pour finir, Sidy Lamine Niass avait annoncé son intention d’organiser une marche sur le Palais de la République. Sous l’ancien régime avec qui il était en bisbilles, il avait initié une manifestation de protestation au niveau de la Place de l’Indépendance. Samedi, ses propos avaient provoqué la réplique immédiate et énergique du Ministre Secrétaire d’Etat à la Communication.

Demain, une rencontre de clarification est prévue avec l’Artp

Dakaractu est cependant en mesure d’affirmer qu’il risque d’y avoir plus de peur que de mal. Autrement dit, on n’assistera pas à une énième confrontation entre le groupe de presse et le pouvoir.

En effet, le Ministre de la Culture et de la Communication, le Secrétaire d’Etat à la Communication, et le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et Postes (Artp) ont reçu audit ministère Sidy Lamine Niass. Une rencontre longue de plus de trois heures de temps qui a permis aux deux parties de circonscrire le problème qui remonte à… l’ancien régime. En clair, le nœud du problème réside dans une facture de l’Artp d’un montant de 242 millions de francs Cfa émise le 24 février 2011, mais qui serait indue, selon le Pdg de Wal Fadjri convaincu que c’était juste une manœuvre, dans une autre époque pour fermer son entreprise. Et ce montant constitue plus de cinquante pour cent du total des redevances que l’Artp est en droit de réclamer à Wal Fadjri : 463 millions de francs Cfa.

Face à cette contestation, la partie étatique a convenu de revoir les dirigeants de Wal Fadjri, demain, le temps que les services techniques de l’Artp éclairent sur le fondement de cette facture qui remonte à six ans.

(Source : Dakar Actu, 13 mars 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)