twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cité du savoir de Diamniadio, un futur "écosystème" pour la création d’entreprises et de start-up

mercredi 23 janvier 2019

La Cité du savoir de Diamniadio qui devrait ouvrir ses portes dès octobre 2019 sera un "écosystème" pour favoriser la création d’entreprises et de start-up, a noté mardi le directeur de la recherche et de l’Innovation le Professeur Amadou Thierno Gaye.

La Cité du savoir est en construction dans la nouvelle ville de Diamniadio, dans le département de Rufisque, non loin de la capitale, Dakar.

Il s’agit d’un ensemble de projets regroupés sur un même site, et pour l’essentiel pilotés par le ministère de l’Enseignement supérieur.

La maison de la science, l’ISEP de Diamniadio, le siège de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS), une médiathèque, une espace administratifs, entre autres, en sont les composantes.

Les étudiants de cette cité seront formés dans six domaines des sciences et technologies, qui ont trait à la robotique, à l’intelligence artificielle, à la big data, la génétique moléculaire, la simulation et calcul scientifique, la cybersécurité, a indiqué Professeur Amadou Thierno Gaye.

Il s’exprimait lors d’une conférence organisée à l’auditorium de Thiès, par African Performance Institute (API).

L’objectif de cette cité est de "former très vite des étudiants dans ces filières", jusqu’aux niveaux Licence et Master à travers des formations interuniversitaires, mettant à contribution des enseignants sénégalais, d’autres pays africains, ainsi que d’autres parties du monde.

Ce projet devra favoriser un "écosystème pour créer des entreprises et des start-ups", a dit le responsable.

Les contenus élaborés par une centaine de professeurs des universités sénégalaises, ont été validés lors d’un atelier international en septembre dernier, a-t-il dit à l’APS.

Le nombre d’étudiants dans les sciences et technologies a augmenté, passant de 20% en 2017 à 37% en 2018, a relevé le professeur Gaye, qui a salué les progrès du Sénégal en matière d’innovation.

Le pays a gagné six places dans le rapport 2018 du Global Innovation Index, publié par l’OMPI, a-t-il dit.

(Source : APS, 23 janvier 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)