twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Chine-Afrique : les 6 points stratégiques du plan de partenariat sur l’Innovation numérique

jeudi 16 septembre 2021

La Chine et l’Afrique font bloc pour élargir leur coopération de développement dans le domaine d’internet. Le gouvernement chinois a annoncé un plan de partenariat Chine-Afrique sur l’innovation numérique. C’était lors du Forum sur le développement et la coopération d’Internet Chine-Afrique a appris Socialnetlink.

La Chine entend élaborer et mettre en œuvre conjointement avec l’Afrique un plan de partenariat Chine-Afrique sur l’innovation numérique. Un souhait exprimé par le président chinois Xi Jinping et le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi. Ainsi d’après le ministère, la Chine compte œuvrer avec l’Afrique pour élargir la coopération sur l’économie numérique, la ville intelligente, la 5G et d’autres nouvelles formes d’activités.

Premièrement, renforcer les infrastructures numériques pour construire des artères informatiques en faveur du développement économique et social

La Chine partagera avec l’Afrique les résultats de recherches en technologies numériques et favorisera l’interconnexion des infrastructures numériques. Elle encouragera les entreprises chinoises à coopérer avec la partie africaine pour participer à la construction d’infrastructures numériques telles que les backbones optiques, les interconnexions transfrontalières et les réseaux de télécommunications de nouvelle génération. Elle travaillera au développement d’Internet au profit des régions reculées en Afrique pour connecter le « dernier kilomètre ».

Deuxièmement, développer l’économie numérique et promouvoir le développement intégré des technologies numériques et de l’économie réelle

La Chine est prête à aider l’Afrique à améliorer le niveau de numérisation des services publics et des entreprises et à promouvoir l’industrialisation par les nouvelles technologies telles que l’informatique en nuage, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets et le paiement mobile. Elle renforcera la coopération avec l’Afrique sur le commerce électronique et favorisera l’entrée des produits africains de qualité sur le marché chinois. Elle contribuera à l’accélération de l’intégration des chaînes d’information et industrielles africaines par le commerce électronique transfrontalier.

Troisièmement, développer l’éducation au numérique pour surmonter le « goulot d’étranglement des talents » dans l’innovation numérique

La Chine mettra en œuvre des projets tels que le « Talented Young Scientist Program » et le « International Youth Innovation and Enterpreneurship Program (Cirrus Program) » et renforcera sa coopération avec l’Afrique sur l’éducation à distance. Elle continuera de soutenir la formation de jeunes Africains dans le domaine du numérique et encouragera les entreprises chinoises à renforcer les échanges et la coopération avec les professionnels africains du domaine de l’innovation numérique.

Quatrièmement, promouvoir l’inclusion numérique au service des Africains

La Chine entend soutenir les efforts des pays africains d’appliquer les technologies numériques dans les transports, les soins médicaux, les services financiers et d’autres domaines du bien-être social, et dans la construction de « villes intelligentes », le renforcement de la gouvernance d’État et la lutte contre l’épidémie. Elle encouragera les entreprises chinoises à participer à la création dans les pays africains de plateformes des services publics comme l’administration électronique, le paiement en ligne et la monnaie numérique.

Cinquièmement, défendre ensemble la sécurité numérique et améliorer la capacité de gouvernance numérique

La Chine se réjouira de voir l’Afrique rejoindre l’Initiative sur la construction conjointe de la communauté d’avenir partagé dans le cyberespace et l’Initiative mondiale sur la sécurité des données. Elle est prête à œuvrer avec l’Afrique pour renforcer le dialogue et la communication sur les réponses d’urgence en matière de cybersécurité et les lois et règlements sur l’Internet, créer un environnement ouvert, équitable et non discriminatoire pour le développement numérique et discuter et élaborer ensemble des règles de gouvernance numérique mondiale.

Sixièmement, mettre en place des plateformes de coopération pour promouvoir le progrès numérique par des échanges

La Chine est prête à discuter avec l’Afrique de l’instauration d’un dialogue de haut niveau sur leur coopération numérique. Elle renforcera la communication et les échanges avec les gouvernements africains et l’organisation « Smart Africa », et continuera d’organiser des activités telles que la « China InnoTour for African Young Scientists » et d’appuyer la construction du Centre de coopération Chine-Afrique sur l’innovation.

Deng Li a souligné que la Chine ne se contentait jamais d’exprimer de bonnes volontés ni de faire des promesses sans lendemain. Elle s’engagera rapidement, ensemble avec l’Afrique, dans l’élaboration et la concrétisation de ce partenariat, et travaillera à obtenir les premiers résultats dans un court délai. Des projets de coopération sino-africaine en matière de backbones optiques seront concrétisés très prochainement. A partir de septembre auront lieu des événements comme la saison de promotion pour le commerce électronique des produits africains et le Forum de coopération Chine-Afrique sur le satellite Beidou. La Chine travaillera aussi avec l’Afrique pour concevoir ensemble les mesures de coopération pragmatique dans le domaine du numérique pour les trois ans à venir, qui seront incluses dans les documents finaux de la prochaine conférence du Forum sur la Coopération sino-africaine.

Ce Forum sur le développement et la coopération d’Internet Chine-Afrique est organisé par l’Administration du cyberespace de Chine. Des responsables ministériels en charge du numérique et des télécommunications des pays africains et de la Commission de l’Union africaine, des ambassadeurs africains en Chine ainsi que des universitaires et des entrepreneurs chinois et africains ont participé à l’événement.

(Source : Social Net Link, 16 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)