twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cheikh Tidiane Mbaye va-t-il démissionner de la Sonatel ?

vendredi 2 septembre 2011

Cheikh Tidiane Mbaye va-t-il démissionner de la Sonatel ? L’hypothèse de la démission de l’inamovible Directeur général de la Sonatel est devenue réalité depuis que le président Wade a signé le décret portant surtaxe sur les appels internationaux entrants. Déjà, le 11 août dernier, lors du Conseil présidentiel sur les appels entrants, Cheikh Tidiane Mbaye, le Dg de la Sonatel, était sorti très affaibli de cette rencontre qu’il avait jugé de « Conseil contre la Sonatel ». Depuis, devant la volonté de Wade d’aller au bout de ses idées, la réflexion du boss de la Sonatel a évolué négativement. Selon certaines indiscrétions, le fils de Kéba Mbaye n’écarterait aucune solution. Sa démission est envisageable, confie un cadre de la Sonatel. Mais, promettent d’autres proches collaborateurs, le Dg de la Sonatel se battra jusqu’au bout.

Le malaise est profond et il n’est pas sûr que Cheikh Tidiane Mbaye en sortira indemne. L’homme se sent aujourd’hui trahi par l’Etat du Sénégal après avoir fait de la Sonatel l’un des fleurons de l’économie nationale. A ses nombreux visiteurs, Mbaye confie son impression de s’être fait poignardé dans le dos. S’il n’a pas encore évoqué sa démission ouvertement, le boss de la Sonatel réfléchi pour autant. « Il est autant gêné vis-à-vis de ses employeurs qu’excédé par ce coup de boutoir du pouvoir libéral. Rien n’est à exclure », raconte ce cadre de la Sonatel. Les nombreux participants au Conseil présidentiel sur les appels entrants avaient noté ce jour-là les mises en garde de Mbaye à l’endroit du président Wade. Le Dg de la Sonatel est d’autant plus à l’aise pour dire ses vérités au président de la République qu’il le considère comme un « parent » eu égard aux relations qu’entretenaient le chef de l’Etat et Kéba Mbaye, son défunt père. Aujourd’hui, Cheikh Tidiane se sent lâché par ce « parent » qui l’a vu grandir et de la part de qui il attendait sans doute plus d’appuis.

A la Sonatel, les employés et les syndicalistes sont scotchés à la décision future de leur patron. Ils le savent atteint mais n’ont aucune idée encore sur sa prochaine posture. Tout juste craignent-ils de la lassitude chez lui et le risque de le voir jetez l’éponge. A ce sujet, Mamadou Aidara Diop, le Coordonateur de l’Intersyndicale de la Sonatel, a montré ses inquiétudes : « Cheikh Tidiane a mal », a-t-il affirmé. Au point de démissionner ?

L’inamovible Dg de la Sonatel, qu’il gère depuis plus de trois décennies, ne serait pas homme à lâcher aussi facilement le morceau. Même si l’avenir s’est obscurci pour la Sonatel, au détour du décret portant sur la surtaxe des appels internationaux entrants, Cheikh Tidiane Mbaye ne voudrait pas être le capitaine qui a abandonné le navire, selon certains de ses collaborateurs. « Il faut qu’il reste et se batte avec nous », susurre-t-on dans les couloirs de la Sonatel. Mieux : dans cette affaire, il n’est pas le plus à plaindre. Au moment où le risque plane sur les emplois de ses agents, lui se sait à l’abri du besoin pour le restant de sa vie. Certains de ses collaborateurs confient aussi qu’il ne voudrait pas ajouter à la confusion actuelle en démissionnant. A d’autres, Mbaye aurait confié vouloir prendre un jour sa retraite en laissant la Sonatel dans d’excellentes conditions. En aura-t-il le temps ? Sûr de son bilan et de ce qu’est devenue aujourd’hui la Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye s’accroche à la ferme volonté d’infléchir la décision de Wade, aidé en cela par les syndicalistes de la boite. Au cas contraire, rien n’est à exclure chez ce patron dépité qui a déjà posé un genou à terre.

(Source : Xamle, 2 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)