twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cheikh Bamba Dièye : ’’Une étude approfondie sur l’attribution des fréquences est en cours’’

dimanche 23 juin 2013

Une étude approfondie sur l’attribution des fréquences est en cours, a indiqué dimanche le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, assimilant la politique d’attribution de ces fréquence sous l’ancien régime à ‘’un véritable capharnaüm’’.

‘’Plus de 159 fréquences chaines de télévisions ont été distribuées. Toutes chaines confondues, radio et télé, nous en sommes à plus de 500 fréquences distribuées. C’est un véritable capharnaüm, tout le monde a eu sa petite licence à la clé, on ne comprend plus rien’’, a dit Cheikh Bamba Dièye, qui était l’invité de l’émission Grand Jury sur la RFM.

’’C’est pourquoi, a-t-il souligné, sur instruction du président de la république, une étude approfondie en est en cours, et elle est quasiment terminée, pour identifier qui a une fréquence et qui a en fait quoi’’.

Evoquant la perspective du passage au numérique, Cheikh Bamba a indiqué qu’il ‘’y aura un moment où l’ensemble de fréquences qui ont été distribuées deviendront obsolètes’’.

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique a également évoqué la possibilité de ‘’transférer l’attribution des fréquences au Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) dans l’évolution vers le projet de Code de la presse’’

Il a rappelé que le président de la République ‘’est revenu la- dessus le 1er mai pour dire simplement en l’état, il nous faut aller directement vers un renforcement du CNRA pour lui donner les moyens de sa politique’’.

Le chef de l’Etat Macky Sall a fait part le 1er mai de sa volonté de mettre fin au ‘’désordre’’ dans l’octroi des licences de télévision au Sénégal, révélant que plus d’une centaine de licences ont été octroyées dernièrement sur des bases pas objectives.

’’Il faut mettre de l’ordre dans l’octroi des licences de télévisions et les autorisations de création d’organe de presse’’, avait déclaré Macky Sall au cours de la cérémonie de remise des cahiers de doléances des différentes centrales syndicales.

’’Les autres (l’ancien régime), avant de partir, ils ont donné plus de 100 licences à des politiques, à des proches du pouvoir pour en faire une arme politique et s’attaquer aux autres. Ce n’est pas juste. Nous allons mettre de l’ordre dans tout cela’’, avait martelé Macky Sall interpellé sur la question par Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, secrétaire général du Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication (SYNPICS).

’’Nous devons règlementer cela. Pourquoi laisser n’importe qui créer sa chaîne de télévision ?’’, s’était interrogé le président Sall, avant d’appeler au respect des dispositions légales en cours.

’’Il y a des cahiers de charges, il faut que les demandeurs de licences respectent les engagements. Il faut que les conditions soient définies clairement. On ne peut plus laisser des personnes parce qu’elles occupent des positions de pouvoir de disposer des licences de télévision’’, avait-t-il assuré.

(Source : APS, 23 juin 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)