twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange lance son plus grand Challenge Développeurs en France, en Afrique et au Moyen-Orient et annonce le lancement de l’API SMS au Cameroun, au Congo, en Guinée, au Niger et au Sénégal

jeudi 2 juillet 2015

Orange annonce le lancement de son plus grand Challenge Développeurs international – dans 13 pays – afin de soutenir les start-ups locales et d’encourager l’innovation en Afrique et au Moyen-Orient

 Orange est le premier opérateur de la région AMEA (Afrique et Moyen-Orient) à ouvrir son API SMS – le web service SMS d’Orange – au Cameroun, au Congo, en Guinée, au Niger et au Sénégal

A l’occasion du lancement de l’API SMS dans cinq nouveaux pays (Cameroun, Congo, Guinée, Niger et Sénégal), Orange (http://www.orange.com) lance aujourd’hui dans 13 pays son plus grand Challenge Développeurs international à ce jour – visant à stimuler et à soutenir la création de services locaux inédits en Afrique et au Moyen-Orient en pleine croissance dans ces pays.

Logo : http://www.photos.apo-opa.com/plog-...

Photo : http://www.photos.apo-opa.com/index... (Marc Rennard, Directeur Exécutif AMEA du groupe Orange)

Le Challenge Développeurs AMEA Orange 2015

Le Challenge Développeurs AMEA Orange 2015 est ouvert aux start-ups d’Égypte, de Tunisie, de Jordanie, de Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali, du Niger, du Congo, de Guinée Bissau, de Guinée, du Cameroun et du Botswana. Orange invite également cette année les start-ups françaises à présenter leurs projets, afin d’offrir un regard neuf sur la conception et le développement de nouveaux services destinés aux utilisateurs d’Afrique et du Moyen-Orient.

Les candidatures pour le Challenge Développeurs AMEA Orange 2015 seront ouvertes du 3 août au 15 septembre 2015. Dix start-ups seront sélectionnées dans chaque pays pour participer au concours qui s’achèvera à la fin du mois d’octobre. Orange mettra à disposition des candidats trois APIs (SMS, USSD et Direct Operator Billing) accessibles depuis une plateforme de test. Chacun des 13 pays participants choisira un projet gagnant et un grand vainqueur, qui recevra en novembre 2015 un prix de dix mille euros (10 000 €).

Plus de 90 développeurs venus de quatre pays d’Afrique ont participé au Challenge l’an dernier. De nouveaux services ont ainsi été lancés, notamment le projet gagnant de mLouma, start-up sénégalaise qui a développé un portail de m-agriculture mettant en relation acheteurs et vendeurs. mLouma a utilisé les APIs Orange pour créer une version USSD et SMS de son portail et a pu procéder à la facturation des clients après intégration de l’API Carrier Billing d’Orange.

Orange, premier opérateur de la région AMEA à ouvrir son API SMS au Cameroun, au Congo, en Guinée, au Niger et au Sénégal

Pour la première fois, les start-ups du Cameroun, du Congo, de Guinée, du Niger et du Sénégal pourront, dans le courant de l’été, accéder et utiliser directement l’API SMS d’Orange via le site Orange Partner dédié aux développeurs (www.orangepartner.com). Le marché du SMS A2P (Application to Person) se développe rapidement dans la région. Les start-ups pourront, via l’API SMS conçue par le Technocentre du Groupe et par les Orange Labs, programmer rapidement de nouveaux services basés sur le SMS et bénéficier de tarifs SMS spécifiques proposés par Orange.

Pour visionner la vidéo sur les APIs d’Orange, cliquez ici : http://www.apo.af/7qca0h.

Des start-ups comme Sycelim, actuellement accélérée par le programme Orange Fab, ont déjà accès à l’API SMS qui a été lancée en Côte d’Ivoire le 9 avril (https://www.orangepartner.com/SMS-CI-API). Sycelim a développé un service d’e-santé destiné aux professionnels, permettant à leurs patients de rechercher un docteur par spécialité ou par localisation, et également de recevoir des conseils de santé par SMS.

« Plus de 100 millions de nos clients se trouvent en Afrique et au Moyen-Orient où l’usage de l’internet mobile et la pénétration des smartphones sont en plein essor. La région est prête pour l’innovation et nous voulons participer à ce mouvement d’open innovation qui aura une influence significative et grandissante sur la vie des Africains, » a déclaré Marc Rennard, Directeur Exécutif AMEA du groupe Orange. « Les deux initiatives que nous lançons aujourd’hui ont été imaginées dans le but de stimuler les idées innovantes et de soutenir les talents locaux. Il est primordial de mettre les atouts d’Orange au service des entrepreneurs. »

(Source : Starafrica, 2 juillet 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)