twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cérémonie de graduation de la première promotion de l’UVS : « nous pouvons nous réjouir d’avoir plus de 400 diplômés » nous dit M. Moussa Lo

jeudi 29 mars 2018

En prélude de la cérémonie de graduation de la première promotion de l’Université Virtuelle du Sénégal, ladite université a organisé hier soir au niveau de son siège sis cité Keur Gorgui sur la VDN, une conférence de presse avec la présence de plusieurs organes.

Une occasion qui a permis au coordonnateur de rappeler les objectifs et missions de cet établissement. En effet, selon M. Lo, la création de l’UVS par le décret no 2013-1294 du 23 septembre 2013 ainsi que son implantation dans toutes les régions répondent à la volonté des autorités publiques de mettre les technologies de l’information et de la communication (TIC) au cœur du développement de l’Enseignement supérieur et de la recherche pour une plus grande démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et l’efficacité du système.

Quatre ans après sa mise en place, l’UVS célèbre sa première promotion constituée plus précisément de 400 diplômés en licence. Un résultat qui selon son coordonnateur, leur procure un sentiment de satisfecit et de réjouissance. Au nombre de 2000 lors de la promotion rentrante, ils seront donc 400 à arriver au bout du trajet, pour recevoir leur parchemins le 31 mars prochain. Un taux de réussite qui selon le directeur des études de l’UVS, M. Dia est largement acceptable si on fait la comparaison avec le taux de réussite des autres universités du Sénégal.

Comme une évidence, les difficultés récurrentes et constamment dénoncées par les étudiants et qui sévissent à l’Université Virtuelle du Sénégal, n’ont pas manqué d’être soulevées par les journalistes. Parmi celles-ci figure la lancinante question des problèmes de connectivité qu’il y a au niveau des Espaces Numériques Ouverts (ENO).

La réponse à cette question n’a pas tardé de la part des agents de ladite université. Selon Mme Khoudia Gueye, Directrice des infrastructures à l’UVS, ce problème relève plus de la défaillance du réseau des opérateurs de téléphonie avec lesquels ils travaillent. Cependant, selon Mme Gueye, des mesures sont en train d’être prises pour solutionner définitivement ce problème.

(Source : Journal universitaire, 29 mars 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)