twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Centres multimédias communautaires du Sénégal : Les ondes, la toile... et le développement

vendredi 1er juillet 2005

L’Unesco, en partenariat avec l’Agence Suisse pour le développement et la coopération, ainsi que le ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de la communication, organise un séminaire depuis mardi, dans les locaux du Breda, sur le « Passage à grande échelle des Centres multimédias communautaires (Cmc) ». Six sites sont retenus à ce jour pour développer ces centres forts en technologie : Goudiri (région de Tambacounda), Diaobé (région de Kolda), Ranérou (Matam), Thièl (Louga), Khombole (Thiès) et Sébikotane (Dakar).

Les Cmc appartiennent à un projet de l’Unesco, financé sur des fonds suisses, visant à promouvoir les Nouvelles technologies dans les régions rurales. Une idée directrice : « Réduire la fracture numérique et mettre les Tic au service du développement des communautés pauvres et marginalisées. » Le Cmc, expérimenté également au Mali et au Mozambique, est une structure combinant une radio communautaire et des centres d’accès communautaires à Internet (télécentres, centres de ressources, cyberespaces). Mme Fatoumata Sow, coordinatrice du projet, a expliqué que tous les sites choisis l’avaient été après des études de terrain.

A l’intérieur des centres, des informations sur le développement agricole, la santé, la prévention sur le Sida, l’économie, l’environnement et l’assainissement, la gouvernance locale, le patrimoine culturel et artistique, l’amélioration du statut des femmes, des jeunes et des personnes handicapées seront dispensées aux personnes qui en font la demande. La participation de la communauté est d’ailleurs l’un des points névralgiques de ce projet qui entend rendre responsable, via le multimédia, des populations auparavant marginalisées face à l’information.

Samba Aliou Saou, futur gérant du Cmc de Goudiri, soutient que les informations issues des quotidiens nationaux parviennent avec deux jours de retard dans sa localité. Les stations radios souffrent également d’un déficit de fréquences et « mis à part la radio municipale et Rfi, nous ne recevons pas d’autres stations », regrette M. Saou. Ainsi les populations attendraient beaucoup de ce projet.

Des populations qui ont le plus souvent délaissé l’école trop tôt et cette carence en connaissances pourrait porter préjudice à la bonne marche des Cmc. Un aspect qu’entend contourner Mme Sow par le biais d’information en langue nationales. La coordinatrice du projet de rappeler : « Ces Cmc sont aussi une opération de démocratisation de la communication. »

Guimba Konaté, premier conseiller technique de Joseph Ndong, ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de la communication, entend promouvoir l’installation de ces structures par l’instauration d’un tarif préférentiel pour les Cmc au niveau de la Sénélec et de la Sonatel.

Pour l’instant, six Cmc devraient s’établir sur le territoire sénégalais au cours des six prochains moins. L’année prochaine, douze Cmc sont d’or et déjà prévus, et six centres devraient suivrent dans deux ans. Tous ces chiffres restent cependant tributaires des premières expériences sur les régions citées.

Simon DONIOL

(Source : Le Quotidien, 1er juillet 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)