twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Centres d’enseignement à distance : Trois continents partagent leurs expériences à Dakar

vendredi 5 juin 2009

Offrir des opportunités d’échanges d’expériences et de partage de bonnes pratiques. C’est l’objectif de la 8e réunion régionale annuelle des centres d’enseignement à distance d’Afrique ouverte, lundi à Dakar, par le ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur, des Universités et des Centres universitaires.

Après la rencontre eLearning, Dakar abrite encore, depuis ce lundi, une autre sur la révolution numérique au service de l’éducation et du développement, c’est-à-dire l’enseignement à distance. Ouverte hier par le Pr Moustapha Sourang, ministre de l’Enseignement supérieur, la 8e réunion régionale annuelle des centres d’enseignement à distance d’Afrique est un prolongement de la conférence sur le eLearning.

« Ce sont des foras comme celui-ci, où nous côtoyons de compétences et des expériences riches et diverses, qui nous permettent de poursuivre la réflexion et de mettre en œuvre de projets adaptés à nos ambitions africaines », a dit le Pr Sourang, rappelant que les Tic sont « une raison supplémentaire de croire à un avenir prometteur où nous saurons donner à tous l’accès à la formation et au savoir ».

Il a aussi souligné l’intérêt que le Sénégal accorde au Réseau mondial de formation pour le développement.

Le président de l’Association africaine des centres d’enseignement à distance a insisté, quant à lui, sur la nécessité pour l’Afrique et les pays du Sud d’une manière générale de se doter de cadres bien formés, compétents et conscients de leurs responsabilités. Et dans cette perspective, Mor Seck pense que l’enseignement à distance est un outil fondamental.

Son association peut compter sur le soutien de la Banque mondiale dont le représentant, Han Fraeters, a souhaité que cette réunion de Dakar jette les bases d’une véritable révolution numérique au service de l’éducation et du développement de l’Afrique.

Abdoulaye Diallo

(Source : Le Soleil, 5 juin 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)