twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Centre de données au Brésil : Angola Cables veut devenir leader du haut débit en Afrique

mardi 11 juillet 2017

C’est un grand pas qui vient d’être effectué dans le cadre de la numérisation dans le continent africain avec le début de la construction d’un centre de données en Amérique du Sud, à Fortaleza, au Brésil. Angola Cables, multinationale dans le secteur des télécommunications, compte établir une connexion internet à haute vitesse entre les deux rives de l’Atlantique.

En effet, le centre de Fortaleza représente une étape clé dans le développement des routes internationales pour le trafic numérique entre les Amériques et l’Afrique. Ce centre fera naitre deux routes.

On aura d’abord, le câble Monet qui reliera Miami à Fortaleza et Sao Paulo au Brésil et il devrait être achevé fin 2017. Ensuite, le système SACS qui reliera le centre de Fortaleza à Luanda et il devrait être achevé vers le milieu de l’année 2018.

“Les systèmes vont étendre de manière considérable les réseaux de communications mondiaux disponibles en Afrique, ils apporteront un point de connectivité élevée et un accès à des marchés importants. Ils fourniront également le routage offrant la plus faible latence entre l’Afrique et l’Amérique du Sud “, a déclaré le CEO d’Angola Cables, António Nunes.

Quant au responsable des produits de ladite société, Fabio José, indique qu’il s’agit d’un centre de données de niveau 3, du point de vue du design et de la construction, ce qui assure différents niveaux de contrôles en matière de sécurité, d’humidité et d’environnement, et toutes les précautions préalables nécessaires pour un fonctionnement sûr, efficace et fiable. “Nous sommes en train de créer une passerelle numérique entre les points les plus proches d’Afrique et d’Amérique du Sud”.

Pour rappel, la société Angola Cables s’est concentrée sur les 15 États de la Communauté de développement d’Afrique australe (CDAA) et elle s’est établie en tant que principal prestataire de services de télécommunications internationales sur le marché angolais.

Le système WACS (dont Angola Cables est l’une des 11 sociétés partenaires et qui relie Yzerfontein en Afrique du Sud à Londres au Royaume-Uni) est déjà en fonctionnement et contribue dans une large mesure à faciliter les connexions de l’Afrique vers l’Europe et l’Asie.

(Source : Social Net Link, 11 juillet 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)