twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Centre de diagnostic d’imagerie médicale de Fann : Troisième pôle de prise en charge des urgences au Sénégal

mardi 20 janvier 2009

Fruit d’un partenariat entre l’Etat du Sénégal, l’Inde, la Chine et la Fondation Sonatel, le Centre de diagnostic d’imagerie médicale- Service d’accueil des urgences (Cdim-Sau) du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Fann est devenu le troisième pôle de prise en charge des urgences au Sénégal après l’Hôpital Principal et celui de Saint-Louis.

En inaugurant son service d’Imagerie par résonance magnétique (Irm), le Centre hospitalier universitaire de Fann est ainsi le troisième pôle en matière de prise en charge des urgences après l’Hôpital Principal de Dakar et celui de Saint-Louis.

Le Centre de diagnostic d’imagerie médicale-Service d’accueil des urgences (Cedim-Sau) regroupe désormais tous les services d’aide au diagnostic : biologie, hémato-immunologie, biochimie, bactériologie virologie, parasitologie mycologie, anatomie pathologie et l’imagerie médicale qui assemble la radiographie conventionnelle, l’échographie, le scanner et l’Imagerie par résonance magnétique (Irm).

Le nouveau bâtiment construit par l’Etat du Sénégal (700 millions FCfa) abrite aussi le projet Tic (Technologie de l’information et de la communication) du gouvernement. Il s’agit de la Télémédecine réalisée avec le concours des Indiens et l’Extranet et l’Intranet en partenariat avec la République populaire de Chine.

« Le Chu de Fann a l’avantage de regrouper tous les services médicaux qui s’occupent de la tête, du coup et du thorax », renseigne le Docteur Boubacar Diémé, coordinateur du Cedim-Sau de Fann.

Toutefois, « aujourd’hui, a fait remarquer Dr Diémé, ce ne sont pas les ressources humaines qui manquent à Fann. Ce qui reste, c’est l’appui technique et financier pour faire du Chu un joyau en Afrique de l’Ouest ». Selon lui, « si on ajoute les services de psychiatrie et des maladies infectieuses, Fann, vu sa proximité avec le grand hôpital d’enfants Albert Royer, tous les âges peuvent se soigner dans cette même enceinte ».

Aussi, faut-il préciser que dans un nouveau bâtiment construit environ sur 30 mètres carrés, seule l’Irm fonctionne depuis le jeudi 15 janvier dernier. C’est un don de la Fondation Sonatel. Elle a coûté un milliard. Les tarifs de consultations varient entre 60.000 et 120.00 FCfa.

« L’importance de l’Irm, c’est qu’elle donne plus de précision en matière d’images par rapport à la radio, au scanner et à l’échographie dans un temps réduit c’est-à-dire 15 minutes, selon les cas », a indiqué Boubacar Diémé. Quant au démarrage de l’activité des autres services, la direction du Chu de Fann attend la réaction de l’Etat.

Maké Dangnokho

(Source : Wal Fadjri, 20 janvier 2009)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)