twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Carte biométrique de la Cedeao : Les citoyens qui auront l’âge électoral invités à s’inscrire

jeudi 29 septembre 2016

Le 04 octobre prochain, sera démarrée au Sénégal, la production de la nouvelle carte biométrique de la Cedeao. Des centres d’instruction seront installés pour avoir un maillage du territoire national, selon le Directeur de l’Automatisation du fichier, Ibrahima Diallo.

La production de la carte biométrique de la Cedeao démarre le 04 octobre prochain. L’annonce a été faite hier par le commissaire, Ibrahima Diallo, Directeur de l’Automatisation des fichiers (Daf). « Nous avons retenu de démarrer officiellement cette opération le 4 octobre 2016 (mardi) au ministère de l’Intérieur. La première commission administrative va démarrer par la production de cartes d’identité sous la présidence du chef de l’Etat et des membres du gouvernement », a déclaré le commissaire lors d’une conférence de presse. « Une fois que ces premières cartes éditées, dès le lendemain, nous allons enchainer avec le démarrage des centres des régions de manière progressive », a ajouté le commissaire Diallo. Après le démarrage officiel, la production débutera le 5 octobre dans les différentes préfectures de la région de Dakar et les 11 sous-préfectures une semaine durant. « Nous allons commencer par les régions du centre plus proches de Dakar (Thiès, Saint-Louis, Kaolack, Fatick, Diourbel). Une semaine après, les équipes se rendront vers les régions les plus éloignées pour compléter le maillage des départements », a souligné le directeur de l’automatisation du fichier (Daf).

Selon le Directeur, à la fin du mois d’octobre, les commissions administratives seront installées dans tous les 45 départements et les 123 sous-préfectures. Une fois cette opération terminée, des commissions mobiles vont sillonner l’ensemble des régions en fonction de l’affluence des demandeurs dans les différents centres. « La loi exige que tous les citoyens qui le désirent aillent vers les commissions administratives pour se faire établir la nouvelle carte d’identité et en profiter pour confirmer leur volonté de se faire inscrire dans le nouveau fichier électoral, de modifier leur adresse électorale, s’ils le souhaitent ou de garder la même adresse », a-t-il précisé. La rencontre avec la presse intervient après l’annonce par le ministère de l’Intérieur de la suspension de la production de la carte nationale d’identité.

La Diaspora prise en compte

Selon le commissaire Ibrahima Diallo, des centres d’instruction « seront installés pour démarrer la production de la nouvelle carte Cedeao qui va en même temps servir de carte d’électeur à l’issue de la refonte partielle des listes électorales ». Le Directeur précise qu’avant l’arrêt de la production des anciennes machines, plus de 120.000 cartes qui étaient en instance dans les centres d’exploitation ont été produites. Elles ont été mises à la disposition des centres de dépôt que sont les commissariats et les sous-préfectures.

Toutefois, les anciennes cartes nationales en cours de validité demeurent utilisables en même temps que celles dont l’exigibilité avait été prorogée par décret. En outre, les citoyens non détenteurs de cartes nationales d’identité, qui souhaitent se faire établir un passeport peuvent se faire immatriculer par la Direction de l’automatisation des fichiers et déposer leur demande à la Direction de la Police des étrangers et des titres de voyage (Dpetv) en attendant la disponibilité des nouvelles cartes.

Selon le commissaire Diallo, à partir du mois de décembre, une délégation ira vers les consulats et ambassades à l’étranger. Des commissions fixes y seront installées. Cette carte va également servir de carte de séjour aux ressortissants de la Cedeao dans leur espace. Mais, l’innovation majeure, c’est que c’est une carte qui répond à un saut technologique. C’est une carte à puce qui peut contenir beaucoup d’information au-delà des informations textuelles sur la carte. Il est loisible aux différents Etats de la Cedeao de mettre au delà de l’identité d’autres applications et le Sénégal a décidé, entre autres applications, d’en faire une carte d’électeur, a-t-il précisé.

Oumar Ba

(Source : Le Soleil, 29 septembre 2016)

Post-Scriptum

Les citoyens qui auront l’âge électoral invités à s’inscrire

Le Directeur de la Daf a invité hier les citoyens qui auront atteint l’âge de voter à s’inscrire sur les listes électorales. « Il est loisible aux citoyens qui auront atteint l’âge électoral d’aller se faire inscrire dans le nouveau fichier. Des commissions seront déployées au fur et à mesure des demandes », a déclaré le directeur. « Une fois qu’on aura installé les commissions administratives, pour faire face à cette demande des électeurs de 18 ans et plus, un mois après, en novembre, nous allons installer les commissions dans les commissariats de police et les brigades de gendarmerie », a indiqué le commissaire Diallo.

Au total, une soixantaine d’institutions de sécurité va démarrer un mois après les commissions administratives pour inscrire les demandes de Cni aux citoyens sénégalais qui ne sont pas concernés par la question électorale. « Les commissions ne recevront que les sénégalais qui souhaitent confirmer leur statut d’électeur ou qui ont l’âge de voter, qui ne s’étaient jamais inscrits et qui souhaitent s’inscrire dans cette opération », précise-t-il.

O. Ba

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)