twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Canal+ Afrique lance un nouveau satellite

mardi 24 avril 2012

Le Groupe Canal+ Afrique a procédé ce mardi à Dakar, au lancement d’un nouveau satellite (SES), considéré comme le premier jalon d’un processus d’investissements pour développer ses activités dans le continent, en donnant le ton de la lutte contre le piratage de ses installations.

"Ainsi, dans un souci de modernisation de ses services et d’élargissement de sa couverture, Canal+Afrique a changé de satellite pour commencer à enrayer le piratage qui est un véritable fléau en Afrique", a expliqué Frédéric Bérardi, directeur général de Canal+Sénégal.

Le Groupe a tenu mardi à Dakar un point de presse pour le lancement de ce satellite qui n’est pas juste "un outil de lutte contre le piratage", mais va constituer "une première étape dans cette dynamique".

Avec ce changement de satellite, a dit M. Bérardi, Canal+Afrique démontre sa volonté "d’être à la pointe de la modernité pour disposer d’infrastructures de diffusion encore plus performantes et offrir une plus grande qualité de service à ses abonnés".

La force de ce nouveau satellite est "la puissance de son signal" qui permet une extension de la couverture du groupe en Afrique avec une couverture à 100% de le République démocratique du Congo (RDC) et l’atteinte de nouveaux pays comme le Rwanda et le Burundi.

A travers son offre Canalsat distribuée dans plus de 20 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, le groupe Canal+Afrique diffuse "une plus grande variété de chaînes africaines nationales ou privées", a expliqué Frédéric Berardi.

Le satellite SES-4 qui remplace NSS7 donne ainsi aux chaînes africaines "une visibilité sans précédent au-delà de leurs frontières, mais aussi un véritable rayonnement au-delà du continent", selon le directeur général de Canal+Sénégal.

Pour le directeur technique du groupe au Sénégal, Samba Ndiaye, bien que le lancement du satellite, opération de "très grande envergure", ait coûté plusieurs centaines de millions de dollars, sans aucune autre précision, il n’y aura aucune incidence financière sur le coût de l’abonnement.

"Pour le moment le coût de l’abonnement restera le même avec une qualité d’images et de sons exceptionnelle et une résolution Haute Définition (HD) 5 fois supérieure à une image normale", a-t-il précisé.

Le Groupe va démarrer une opération de communication orientée vers ses abonnés avec la mise en place d’un centre d’appel d’une centaine d’opérateurs pour accompagner ses abonnés dans la procédure à suivre pour la mémorisation automatique des chaînes de leur décodeur à partir d’aujourd’hui jusqu’au 2 mai 2012.

(Source : APS, 24 avril 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)