twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : « les réseaux sociaux sont des temples du mal » (Ministre)

lundi 13 janvier 2020

Paul Atanga Nji, le ministre camerounais de l’administration territoriale, a mis en garde contre les réseaux sociaux, lors de la première conférence semestrielle des Gouverneurs des régions tenue ce lundi 13 janvier à Yaoundé,

Cette conférence a été voulue par Paul Biya, le président camerounais pour préparer le cadre sécuritaire ; en perspective des élections législatives et municipales du 9 février 2020, dans le Nord-ouest et le Sud-ouest du pays. Deux zones actuellement en proie à la crise sociopolitique communément appelée « crise anglophone ».

Elle a notamment été l’occasion pour le ministre de mettre en garde contre les réseaux sociaux et les fakes news en période électorale.

« Nous constatons aujourd’hui avec regret, que les réseaux sociaux sont des temples du mal où les cybercriminels, les paresseux et les partisans du moindre effort entreprennent au quotidien des actes répréhensibles en brandissant des épouvantails pour ternir l’image du Gouvernement et dérouter les Camerounais qui sont plus que jamais déterminés à défendre les institutions républicaines, » a déclaré le ministre.

D’après lui, les ennemis de la République et les « politiciens véreux » qui ont peur d’affronter les suffrages des camerounais, forgent des manipulations à travers les réseaux sociaux, des messages de menaces et de haine ainsi que la surenchère.

Il a invité les gouverneurs des régions et les autorités administratives à contrer les fake news propagées contre le gouvernement en propageant la bonne information.

« Les Gouverneurs des Régions et les autorités administratives doivent multiplier les tournées dans leurs unités de commandement respectives, pour donner la bonne information aux populations et montrer ce que le Gouvernement fait de concret pour assurer leur bien-être dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et des infrastructures, » a instruit le ministre.

Pour lui, la meilleure façon de combattre la désinformation consiste aussi à ce que les autorités régionales exploitent le communiqué du Conseil du Cabinet.

Aurore Bonny

(Source : CIO Mag, 13 janvier 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)