twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : Les élus locaux se concertent pour implémenter les Smart Cities

mercredi 12 juillet 2017

La capitale camerounaise Yaoundé abrite depuis le 11 juillet et ce, jusqu’au 14 juillet 2017 le symposium TIC Afrique sous le thème « Smart City, Collectivités 2.0 – PME/PMI et Protection en ligne des Personnes Vulnérables à l’ère des ODD et de l’Emergence ». Il s’agit d’une rencontre qui regroupe les différents acteurs du numérique, notamment ceux en lien avec le développement des villes pour parvenir à mettre pied en Afrique les Smart Cities, encore appellées villes connectées ou villes intelligentes.

Selon les organisateurs du Symposium, ses objectifs principaux consistent entre autre à « accueillir et accompagner l’avènement des Smart Cities sur le continent africain, à anticiper et prévenir le risque de perte de la biodiversité et des services écosystémiques dans la construction des villes ubiquitaires, mais également à inviter à réfléchir sur la reconversion des personnes vulnérables à l’ère de l’émergence ». Au final, explique Michel TCHONANG LINZE , le Coordinateur Général du CAPDA (Consortium d’Appui aux Actions pour la Promotion et le Développement de l’Afrique) qui organise l’événement, cette rencontre vise à contribuer significativement à la concrétisation du plan d’action du Sommet Mondial sur les Sociétés de l’Information (Smsi) dans le domaine des Technologies pour l’éducation.

Parmi les activités qui meublent la rencontre, on peut citer des tables rondes, des plénières, ainsi que des sessions de formation et d’entretien. Notons au passage que les activités du Symposium ont initialement débutés le 11 juillet 2017 avec un séminaire pour les élus locaux au cours duquel ils ont été édifiés sur l’avantage et les modalités d’implémentation des Smart Cities.

(Source : TIC Mag, 12 juillet 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)