twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : Internet de retour dans l’Ouest

vendredi 28 avril 2017

Une semaine après le rétablissement d’internet dans l’ouest du Cameroun, tout le monde n’a pas encore accès à une connexion. Le réseau avait été coupé au plus fort des protestations de la minorité anglophone contre le gouvernement. Et la mesure a duré 93 jours et les conséquences se font toujours sentir.

Le gouvernement avait prévenu que la reprise serait progressive. Une semaine après le rétablissement officiel du réseau, l’accès à internet est parfois compliqué dans les régions de l’ouest anglophone.

A certains endroits, internet est très lent. Un habitant de Bamenda explique que les fournisseurs offrent un accès gratuit jusqu’au 30 avril, et selon lui, le retour à la normale n’aura lieu qu’une fois que les abonnés recommenceront à payer.

Certains sites sont aussi plus difficiles d’accès que d’autres, comme l’explique Qemal Affagnon de l’organisation Internet sans frontières : « Le problème par rapport aux connexions au niveau des réseaux sociaux, donc au niveau de Facebook notamment, on a eu quelques informations comme quoi ça allait marcher, pas très bien, donc il y avait quelques difficultés d’accès, donc ce sont des informations qu’on continue de collecter auprès de certaines sources sur place pour voir si, depuis l’annonce du rétablissement, internet est accessible de façon stable au Cameroun dans les régions concernées par la coupure précédemment. »

Internet sans frontières souhaite aussi réparer les dégâts causés par cette mesure. Un jeune de la ville de Buea raconte qu’il venait de lancer un stage pour former 100 développeurs en janvier, mais le projet a été stoppé net par la coupure du réseau.

Même si aucune entreprise n’a été obligée de fermer ses portes, les start-up de la région de Buea ont beaucoup souffert. Internet sans frontières estime les pertes à 4,5 millions de dollars et demande des dédommagements pour les entreprises concernées.

(Source : RFI, 28 avril 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)