twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burundi : le DG de l’ARCT appelle les FAI à rejoindre le point d’échange internet national pour booster l’accès data du pays

vendredi 20 janvier 2017

Déogratias Rurimunzu, le directeur général de l’Autorité de régulation en charge des télécommunications (ARCT) du Burundi, a appelé les fournisseurs d’accès à Internet du pays à rejoindre le point d’échange Internet national pour améliorer l’accès au service sur tout le territoire.

D’après le patron du régulateur télécoms, le Burundi affiche un taux de pénétration de l’Internet de 8,2%, soit 761 061 d’utilisateurs sur une population de 11 millions d’habitants. Ce taux est le plus bas de l’Afrique de l’Est où la moyenne est de 30%.

Lors d’un atelier organisé le 19 janvier 2017, auquel ont pris part les acteurs du secteur burundais des TIC et télécoms, Déogratias Rurimunzu a expliqué la faible performance du pays en matière d’Internet par la faible couverture réseau du pays et la cherté des coûts. Une mauvaise prestation qui vaut par ailleurs au Burundi une très mauvaise place dans le classement mondial 2016 du rapport « Mesurer la société de l’Information » de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Sur 175 pays classés selon leur indice de développement des TIC, le Burundi occupe la 171ème place.

Pour le directeur général de l’ARCT, en rejoignant le point d’échange Internet national créé depuis 2014, les fournisseurs d’accès à Internet vont échanger du trafic Internet entre leurs réseaux grâce à des accords d’interconnexion, sans plus passer par les réseaux étrangers coûteux. La vitesse de transmission des données s’en trouvera alors décuplée pour un coût d’accès plus bas pour les populations.

La consommation par les particuliers, qui représente un fort marché encore mal exploité, explosera pour une augmentation des revenus des FAI qui pourront utiliser ces finances pour étendre leur réseau et toucher davantage de personnes.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 20 janvier 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)