twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burundi : La Banque centrale demande aux opérateurs de séparer leurs activités télécoms et Mobile Money

mercredi 8 novembre 2017

Les opérateurs de téléphonie mobile qui proposent des services financiers sur mobile au Burundi doivent désormais se doter d’une nouvelle entité qui sera uniquement destinée à ce segment de marché. C’est ce qui ressort du point de presse organisé, le 6 novembre dernier, par la Banque de la République du Burundi (BRB).

Selon les déclarations de Prosper Ngendanganya, le directeur chargé de l’inspection à la BRB, un nouveau cadre réglementaire le préconise. Il remplace celui qui était en vigueur depuis 2003.

M. Ngendanganya a révélé qu’un délai de trois mois, a été accordé aux opérateurs télécoms en juillet dernier pour se conformer à ce nouveau règlement. Lumitel, Econet et Smart doivent créer des sociétés autonomes qui vont exploiter leurs services financiers sur mobile. Il a indiqué que la Banque centrale est en consultation régulière avec ces sociétés télécoms pour les accompagner dans leur mise en conformité totale avec la nouvelle loi bancaire.

Ladite loi qui contraint les opérateurs télécoms à ouvrir des filiales dédiées au Mobile Money, a été adoptée par le Burundi dans un souci d’harmonisation de ses politiques bancaires avec celles de la Communauté des pays d’Afrique de l’Est (CEA).

La Tanzanie avait déjà procédé à ce réajustement réglementaire en 2015 à travers le National Payment Systems Act et l’Electronic Transactions Act. Les opérateurs télécoms présents sur son marché se sont mis en règle cette année.

Au Kenya, la même scission des activités télécoms et Mobile money, a été engagée.

(Source : Agence Ecofin, 8 novembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)