twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : semaine du Numérique 2019

mercredi 20 novembre 2019

Le Burkina Faso a entamé sa semaine du Numérique ce mardi 19 novembre. Elle se tiendra jusqu’au 23/11. L’évènement sera marqué par une promotion des Techniques de l’information et de la communication à travers des visites de stands, une campagne d’initiation à l’utilisation des TICs ainsi que des conférences et panels. « La nuit des TICs » qui célèbre les lauréats de concours web, bouclera la semaine.

« Les Technologies de l’information et des communications (TIC), ce n’est pas une affaire de quelques jeunes branchés. C’est une opportunité, une chance, un puissant levier de développement économique et social. C’est la marche du monde à l’heure actuelle », a expliqué la Ministre du développement, de l’économie numérique et des postes.

Cet événement entre dans le cadre du processus enclenché par le Burkina Faso pour atteindre un certain nombre d’objectifs dans le secteur des TICs. Ainsi, le gouvernement a l’ambition de réaliser un taux de pénétration de 75% pour la finance digitale à horizon 2023. Autre objectif affiché : le « cashless » dans l’administration.

Les pays invités de cette édition sont le Sénégal et le Rwanda. Antoine Ngom, le président de Optic, rappelle les pas du Sénégal vers l’essor du numérique à travers « la boussole numérique » qui est la SN2025. Le président de l’Association de l’Organisation de l’interprofessionnel du numérique au Sénégal, Antoine Ngom affirme que le digital doit servir au développement de l’Afrique. Il a rappelé que de grands acteurs économiques au niveau mondial, qui n’ont pas su prendre correctement le virage du numérique, sont en faillite ou en position très inconfortables.

“En 2008, le top 10 des capitalisations boursières ne comptait qu’une seule entreprise digitale. En 2018, 8 des entreprises du même top 10 sont des entreprises du digital », souligne le chef de la délégation sénégalaise.

Ainsi, il a donné l’exemple de Uber qui ne dispose pas de Taxi et de Facebook qui n’a pas de contenu : leur développement est dû au faut que « leur activité est basée sur une plateforme digitale qui implémente un modèle innovant« , conclut Antoine Ngom.

(Source : e-conomie, 20 novembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)