twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : construction d’un port sec numérique

dimanche 7 juillet 2019

Dans le cadre de la transformation digitale du pays, la première pierre pour la construction d’un bâtiment devant abriter des infrastructures de communication électronique a été posée hier samedi 6 juillet à Bobo-Dioulasso, par la ministre burkinabè du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon.

Le Burkina Faso s’emploie dans la course vers de meilleurs services numériques. Ce, à travers plusieurs travaux comme celui dont le démarrage a été célébré hier. Hadja Ouattara était accompagnée des autorités de la région ainsi que de Soumaïla Ouédraogo, chargé de mission représentant le ministre de la Communication, et de la Directrice générale de la Société Burkinabè de Télédiffusion (SBT).

L’infrastructure en cours de réalisation « sera érigée dans l’enceinte de la cour de la Société Burkinabè de Télédiffusion » et « abritera le Point d’Atterrissement Virtuel (PAV) et le Point d’Echange Internet (IXP) qui seront réalisés dans le cadre du Projet Backbone National de Télécommunications (PBNT) », indique une communication du ministère de l’Economie numérique et des Postes.

Selon la ministre Hadja, ce shelter s’inscrit dans « la volonté du gouvernement de travailler à offrir le haut débit à la population ». Cette infrastructure vise « le désenclavement numérique des régions des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun ».

D’après elle, « les communications électroniques reposent sur une infrastructure de qualité et l’option a été prise d’accélérer leur construction dans notre pays. Il s’agit à travers cette pose de première pierre, de créer une sorte de port sec pour stocker la capacité internet afin de permettre aux Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) établis dans ces régions d’accéder à un coût raisonnable à la capacité internet pour la redistribuer moins cher aux citoyens ».

La journée s’est également poursuivie sur une visite de terrain dans un chantier de pose de la fibre optique sur l’axe Banfoura-Tiefoura situé dans la région des cascades.

Prévenant certaines populations environnantes sur « les désagréments qui viendraient à être causés par le déroulement des travaux », Hadja Fatimata Ouattara/Sanon a voulu les rassurer en annonçant la prise de dispositions pour le « dédommagement des personnes dont les biens seraient affectés par le projet ».

Aurore Bonny

(Source : CIO Mag, 7 juillet 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)