twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : Passage à la télévision numérique terrestre : Fin 2017, la nouvelle date butoir

lundi 30 mai 2016

La Radiodiffusion télévision du Burkina Faso a organisé, le jeudi 26 mai 2016 à Ouagadougou, un atelier sur les enjeux de la Télévision numérique terrestre (TNT).

L’évolution technique dans le secteur de la télédiffusion et les difficultés du passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) sont en train de contraindre les responsables des médias à adopter des stratégies pour le passage à la TNT. « Le processus de passage à la TNT a connu depuis 2015, un certain nombre de ralentissement.

Aujourd’hui, nous sommes en train de la finaliser et de la relancer pour qu’elle soit effective dans les 17 mois qui viennent », a laissé entendre le ministre de la Communication, chargé des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, à l’ouverture de l’atelier sur les enjeux de la Télévision numérique terrestre (TNT), organisé par la RTB. Il est très important, de l’avis du ministre, de permettre à la radio et à la télévision nationale de se préparer à cette mutation.

Au titre de la télévision nationale, a-t-il dit, cela implique un certain nombre d’éléments que sont, entre autres, le contenu des programmes et la question des ressources humaines.

« Quelle politique de programme et surtout quel modèle économique pour cette télévision qui va perdre le monopole spatial par le fait d’être la seule télévision à couvrir une grande partie du territoire national », s’est interrogé M. Dandjinou.

La réflexion, a-t-il indiqué, porte sur ces enjeux pour préparer la télévision à cette mutation. Cela pourrait être important en termes de révolution dans le management des agents, dans la production des contenus et du modèle économique de la RTB. Selon le ministre en charge de la communication, le passage à la TNT a été acté avec la Société burkinabè de télédiffusion (SBT).

Et, les premiers essais sur les villes de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou commenceront à partir de septembre 2016. Il a ajouté : « Le processus va durer 17 mois et va permettre de couvrir entièrement le territoire national.

A la fin de l’année 2017, tout le Burkina Faso devrait être couvert par la diffusion à la TNT c’est-à-dire, près 98% du territoire. Car, 2% de poches pour des raisons géographiques et topographiques ne pourront pas être atteintes ».

Pour lui, la RTB, du fait de son nouveau statut (ndlr : Société d’Etat) adopté en 2015, doit compter sur ses propres moyens financiers. Il a invité la RTB à réfléchir à la production des programmes.

A en croire la directrice générale de la SBT, Kadidia Savadogo, le passage à la TNT est à un état très avancé, malgré les difficultés de financement au début du processus. « Elle va coûter plus d’une quarantaine de milliards de F CFA qui sont déjà disponibles », a-t-elle dit.

Pour elle, la TNT est une opportunité qui offre au « pays des Hommes intègres » d’avoir plus de fréquences disponibles pour développer le secteur de la téléphonie mobile, de l’Internet haut débit et aussi améliorer la qualité de la diffusion en termes de nouveaux médias.

« La TNT va révolutionner le paysage médiatique. Elle va permettre d’avoir plus de chaînes, une meilleure qualité d’images et de son. Nous n’aurons plus de télévision qui neige, où il faut régler l’antenne », a-t-elle soutenu.

Boudayinga J-M Thienon

(Source : Sidwaya, 30 mai 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)