twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Burkina Faso : Développement de l’industrie numérique au pays

mardi 19 septembre 2017

La ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara a ouvert la 1re édition de la Conférence du Faso sur le numérique(COFAN), qui se tient du 19 septembre au 28 octobre 2017 à Ouagadougou.

Booster le développement de l’industrie numérique au Burkina Faso, c’est le leitmotiv du ministère en charge du développement de l’économie numérique. C’est dans ce cadre qu’il a initié la Conférence du Faso sur le numérique(COFAN). La 1re édition se tient du 19 septembre au 28 octobre 2017 à Ouagadougou.

Durant plus d’un mois, les acteurs du domaine vont échanger sur les meilleures pratiques à adopter en vue de développer ce secteur.

Selon la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara, la COFAN est un ensemble de tribunes qui constitue une plateforme interactive pour échanger sur les enjeux du numérique et trouver des solutions idoines afin de booster le développement des différents secteurs d’activités.

« Elle contribuera à moderniser l’administration, à le rendre plus performant, à rendre le privé plus compétitif, à améliorer la qualité des ressources humaines et à favoriser le développement économique et social du pays », a-t-elle souligné.

Pour ce faire, des communications axées sur les secteurs de l’éducation, de la santé, de la sécurité, de l’agriculture, de l’élevage, de l’énergie et de la culture seront livrées tout au long de la période de la COFAN. Et un appel à proposition de thématique est lancé sur le site web www.conference.gov.bf.

A l’entendre, les enseignements, tirés de ces conférences, seront mis en œuvre dans le cadre du développement de l’industrie numérique.

Pour la journée du 19 septembre, les communications ont porté sur deux thèmes à savoir : « La transformation digitale : un facteur de développement économique et social au Burkina Faso et le startup : quelles stratégies pour renforcer son environnement ».

Pour la ministre, la digitalisation est en marche et pour atteindre une bonne digitalisation, tous les acteurs sont invités à s’investir car d’importants projets de constructions massives d’infrastructures sont en cours et d’ici la fin de l’année, les Burkinabè vont sentir une amélioration dans le domaine.

En ce qui concerne le 2e thème, le panéliste Rodrigue Guiguemdé, par ailleurs, directeur général du développement de l’industrie numérique, a expliqué que le startup est une innovation. « Pour développer cet écosystème, il faut avoir de la vision.

Ce qui signifie qu’on doit mettre l’accent sur la formation du capital humain », a-t-il soutenu. De l’avis de la 1re responsable en charge du développement numérique, les Technologies de l’information et de la communication(TIC) sont des canaux de développement et le gouvernement en a fait un secteur prioritaire.

« Ainsi, à travers des projets de construction des infrastructures, de développement des e. services, des concours d’innovations et des formations, mon département veut booster l’intégration des TIC avec les autres secteurs de développement », a-t-elle indiqué. C’est pourquoi, « La conférence sera pérennisée et dès à présent nous préparons l’édition prochaine », a-t-elle relevé.

Fleur Birba

(Source : Sidwaya, 19 septembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)