twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bras de fer avec PCCI : Les travailleurs remportent la première manche

samedi 13 juillet 2019

Les tentatives du Premium contact center international (Pcci) de bloquer la saisie de ses comptes par les travailleurs à qui il doit de l’argent, ont échoué. Cela, après le jugement rendu par le Tribunal de commercial de Dakar.

« Pcci a été déboutée ». C’est ce qu’a confié Youssoufa Ndao, Coordonnateur du collectif des travailleurs de Pcci. Il a remporté ce jugement, hier, au sortir de l’audience en délibéré à la salle 3 du Tribunal de Dakar. L’audience en délibéré avait comme objet le recours de Pcci visant une main levée suite à des saisies effectuées sur ses comptes bancaires, par les conseils des membres du collectif, rappelle M. Ndao. En effet, les travailleurs avaient décidé de saisir les comptes de Pcci qui leur doit de l’argent. De l’avis de M. Ndao, « Pcci n’a jamais été disposé à payer ces arriérées s’élevant à 18 mois de salaire ». Ce qui les a poussés à emprunter la voie de l’exécution forcée.

Ses comptes saisis, Pcci a été contraint de faire recours. Mais cela s’est soldé par le rejet, par le juge du Tribunal commercial, hier. M. Ndao estime la somme due, à une centaine d’’employés, au « demi milliard » de francs Cfa. Le combat va toutefois se poursuivre après que le Pcci a « licencié une partie du staff de ce collectif, au prétexte de faute lourde » à la veille de la date de l’audience en délibéré, dixit Youssoufa Ndao. Qui déclare : « nous prenons acte de cette nouvelle bravade aux droit fondamentaux de travailleurs sénégalais et lui réservons une suite adaptée ».

Les travailleurs n’ont pas, par ailleurs, manqué de s’indigner de l’attitude des inspecteurs du travail et des autorités sénégalaises quant à leur situation. « Nous avons dès novembre 2018, contacté l’administration en s’entretenant avec ses responsables au plus haut niveau précisément le Directeur même. Mais malgré ses assurances bien que nous ayons rempli toutes les exigences administratives pour voir notre dossier transmis au tribunal, nous avons le sentiment qu’il y a eu de ce côté une mollesse incompréhensible. J’en veux pour preuve, suite au procès verbal de non conciliation établi par cette administration, il n’y a eu aucune autre action ou relance notée ; donc un constat de quasi inertie. Même constat pour ce qui concerne l’autorité de tutelle à savoir le ministre de l’Emploi qui, malgré le statut de Pcci qui est une entreprise sous le régime de la convention état /employeur, n’a daigné à aucun moment réagir malgré le caractère extrêmement sensible (alimentaire) des salaires », s’indigne M. Ndao.

Emile Dasylva

(Source : Wal Fadjir, 13 juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)