twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : selon Djalil Assouma, DG de Bénin Télécom Infrastructures, la phase 1 du projet PDI2T est réalisée à 83%

jeudi 12 avril 2018

Dans un entretien accordé à l’Agence Bénin Presse, Djalil Assouma, le directeur général de Bénin Télécom Infrastructures, a déclaré que la première phase du projet de développement des infrastructures de télécommunication et des Tic (PDI2T), démarrée le 5 décembre 2016, était déjà réalisée à 83% au 31 mars 2018. Sur 15 des 18 mois que dure cette première phase - elle s’achève en juin prochain - la dorsale de fibre optique Cotonou-Malanville, longue de 1 060 km, a été réhabilitée. La boucle métropolitaine de 222 km dans Cotonou et environs, a été construite tout comme 235 km de fibre optique pour le raccordement des abonnés.

De décembre 2016 à mars 2018, la société chinoise Huawei, sous le contrôle de la société française Sofrecom, a également construit un nouveau réseau national de transport haut débit à fibre optique sur 974 km, construit 30 nouveaux sites d’accès à internet haut débit 4G/LTE, essentiellement sur Cotonou et ses environs, mis en œuvre le système de gestion et de configuration (Cœur de réseau IMS et Cœur de réseau IP/MPLS) permettant d’offrir des solutions avancées de voix, Internet et plus tard de télévision par internet. Djalil Assouma a déclaré que 67 communes sur les 77 que compte le pays sont déjà raccordées à la fibre optique et au haut débit.

Le 17 octobre 2017, une partie des infrastructures télécoms déployées dans le cadre de cette première phase du PDI2T a d’ailleurs été mise en exploitation commerciale pour améliorer l’accessibilité des Béninois au haut débit et à des tarifs avantageux. Bénin Télécoms Infrastructures S.A. avait profité de cette occasion, pour officialiser son catalogue d’interconnexion 2017-2018.

A travers ce document, la société télécoms qui avait présenté ses nouvelles offres de gros aux opérateurs télécoms, indiquait qu’elles avaient été réduites de 75% à plus de 90% sur les frais d’accès au réseau de capacités nationales ; de 73 à 76% sur l’exploitation du transit IP sur le backbone de BTI Cotonou ; de 90% sur les frais d’accès ; d’environ 90% sur les frais d’accès aux câbles sous-marins SAT3 et ACE ; de 25 à 30% sur la co-localisation en salles et sur pylônes, et 15% sur l’énergie.

(Source : Agence Ecofin, 12 avril 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)